1. BTS métiers de la mode-vêtements - ex industries des matériaux souples
Boîte à outils

BTS métiers de la mode-vêtements - ex industries des matériaux souples

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTS métiers de la mode-vêtements, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2016. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTS métiers de la mode-vêtements

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTS métiers de la mode-vêtements

- Nombre d'établissements : environ 35

- Origine des admis en 2017 : 58,9 % bac pro, 6,1 % bac STMG, 4,8 % bac STD2A, 4,1 % bac S, 3,9 % bac ES, 3,5 % bac L, 1,1 % bac STI2D, 18,6 % autre

- Taux de réussite : 92,2 %

BTS métiers de la mode-vêtements

1re et 2e années :

- Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (2 h) ; anglais (3 h) ; mathématiques (2 h) ; sciences physiques et chimiques (3 h) ; conception, développement, industrialisation et réalisation de produits (17 h) ; art appliqué (3 h) ; environnement économique et juridique (3 h)

- Volume horaire total par an : 1056 h

- Stage en entreprise : 6 semaines

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTS métiers de la mode-vêtements (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTS métiers de la mode-vêtements

Le titulaire de ce BTS exerce dans les entreprises de mode et d'habillement, notamment au sein des bureaux  recherche et développement des modèles. Il intervient sur toute la chaîne du vêtement, de sa conception à sa fabrication. Dans la phase de conception, il interprète et exploite les données du styliste pour réaliser le dossier de définition. Il établit les patronnages industriels en 2D et 3D, supervise la réalisation des prototypes et contrôle leur conformité au cahier des charges. Dans la phase d'industrialisation du vêtement, il élabore principalement les processus de fabrication en vérifiant leur faisabilité, il supervise la réalisation des gradations et réalise le dossier d'industrialisation. Dans la phase de production proprement dite, il contrôle uniquement les têtes de série. Pendant toutes ces phases, le technicien communique avec les services de recherche et développement ou de production ainsi qu'avec les sous-traitants en France ou à l'étranger. En raison de tailles d'entreprises très hétérogènes, des formes d'organisation très diverses peuvent élargir le niveau d'autonomie, de responsabilité et de spécialisation des techniciens.

- Exemples de métiers : modéliste - chargé(e) d'industrialisation

- Poursuite d'études : licence professionnelle métiers de la mode

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.