BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social

Par Véronique Curely, publié le 25 Mars 2014 - Mis à jour le 16 Novembre 2020
3 min

Pour le BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019 et du Service interacadémique des examens et concours (SIEC) 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

Où se former au BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social ?

Pour trouver votre futur établissement :
– consultez notre annuaire des formations
– pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

Lire aussi

Quels chiffres clés retenir à propos du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social ?

Si désormais les filières de bac n’existent plus au profit de spécialités qui permettent de construire un bac "à la carte", l’origine des admis ci-dessous vous donne des idées sur les spécialités à privilégier au lycée dès la classe de première. Vous pouvez ainsi faire le choix de spécialités dans des domaines similaires aux matières principales des anciennes séries.

  • Nombre d'établissements : environ 175
  • Origine des admis en 2019 : 30,8% bac ST2S, 27,9% bac pro, 10,8% bac STMG, 10,6% bac ES, 4,8% bac L, 2,4% bac S, 0,3% bac STL, 0,3% bac STAV, 0,1% bac STI2D, 11,8% autres
  • Taux de réussite : 78,9%

Lire aussi

Quel est le programme du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social ?

1re année :

  • Volume horaire hebdomadaire : institutions et réseaux (4,5 h) ; publics (3,5 h) ; prestations et services (0,5 h) ; techniques de l’information et de la communication professionnelle (4,5 h) ; techniques de gestion administrative et financière (3 h) ; méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social (4,5 h) ; français (3 h) ; langue vivante étrangère (2 h) ; action professionnelle (2 h)
  • Volume horaire total de la 1re année : 750 h

2e année :

  • Volume horaire hebdomadaire : institutions et réseaux (4,5 h) ; publics – contexte sociodémographique, éléments de psychologie sociale (2 h) ; prestations et services (4,5 h) ; techniques de l’information et de la communication professionnelle (2 h) ; ressources humaines (3 h) ; techniques de gestion administrative et financière (3,5 h) ; méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social (5 h) ; français (3 h) ; langue vivante étrangère (2 h) ; action professionnelle (2,5 h)
  • Volume horaire total de la 2e année : 655 h
  • Stage en entreprise : 6 semaines en 1re année, 7 semaines en 2e année

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social

Lire aussi

Quels sont les débouchés du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social ?

Le titulaire de ce BTS participe à la réalisation des missions dévolues aux établissements et services sociaux, sanitaires, médico-sociaux, socio-éducatifs. Il travaille en grande proximité avec les professionnels de la santé, les travailleurs sociaux, les partenaires institutionnels. Il inscrit son activité dans une logique de réseau. Il met ses compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales…

Dans son cadre d’intervention, grâce à une connaissance précise des offres de service et des publics, il procède à l’analyse des besoins, permet l’accès aux droits. Il propose des services et prestations, organise et gère leur mise en œuvre, il contribue au système d’information. Il participe à l’évolution de la structure et, selon la structure-employeur il peut assurer la coordination et l’animation d’équipe. Les emplois occupés relèvent principalement de la fonction publique d’État, de la fonction publique hospitalière, de la fonction publique territoriale, de conventions collectives spécifiques aux champs sanitaires et sociaux.

  • Exemples de métiers : gestionnaire conseil dans un organisme de protection sociale – responsable de secteur en service d'aide à domicile – assistant(e) au délégué à la tutelle – conseiller(ère) d'action sociale dans un organisme de protection sociale complémentaire – coordinateur(trice) d'activités sociales
  • Poursuite d'études : licence professionnelle : intervention sociale : accompagnement social

Lire aussi