1. Supérieur
  2. BTS - DUT
  3. BTS-DUT : lequel choisir ?

BTS-DUT : lequel choisir ?

Envoyer cet article à un ami

IUT ou STS ? Voici quelques éléments de comparaison qui vous permettront de choisir en toute connaissance de cause une de ces deux filières courtes et sélectives, tremplins pour l’insertion professionnelle comme pour la poursuite d’études.

Entre les BTS (brevets de technicien supérieur) et les DUT (diplômes universitaire de technologie), qui attirent respectivement 225.000 et 117.000 étudiants, c’est un match de poids lourds. Si ces diplômes ont bien des points communs, mieux vaut en connaître les nuances avant d’effectuer un choix.

Sélectifs. Ces deux formations sélectionnent leurs candidats sur dossier scolaire (les bulletins de notes avec appréciations des enseignants sur l’année de première et les deux premiers trimestres de terminale). Cette procédure se déroule entre les mois d’avril et juillet. Elle comprend souvent un entretien individuel. Or, globalement, la sélectivité est plus forte à l’entrée en IUT (institut universitaire de technologie) qu’en STS (section de techniciens supérieurs) : jusqu’à 3 demandes par place dans certains IUT. En 2008-2009, les classes en IUT regroupaient en moyenne 70 % de bacs généraux, 28 % de bacs technologiques et 2 % de bacs professionnels, tandis que les STS comptaient 62 % de bacs technos, 23 % de bacs généraux et 15 % de bacs pros.

Exigeants. Autant en BTS qu’en DUT, le nombre d’heures de cours est important : entre 30 et 40 heures chaque semaine, avec une présence obligatoire, cela va de soi ! En contrepartie, les élèves travaillent en petits groupes dans des classes rassemblant une trentaine d’étudiants. Ils sont encadrés quasi individuellement par 8 à 10 enseignants, dont certains sont des intervenants professionnels, et ils ont l’occasion d’effectuer au moins un stage par an. Dans les deux cas, les cours à effectifs réduits et très encadrés ne sont pas dépaysants par rapport au lycée.

Contrôle continu vs examen final. Le DUT est un diplôme qui s’acquiert en 2 ans par contrôle continu et affiche, selon les spécialités, plus de 75 % de réussite. Quant au BTS, qui est délivré après un examen final, les taux de réussite varient en fonction des spécialités mais surtout du statut de l’établissement qui y prépare. En 2009, le taux de réussite au BTS a été, en moyenne, de 79 % dans les STS privées sous contrat, 78 % dans les STS publiques et de 59 % dans les STS privées hors contrat (ces derniers étant moins sélectifs, certains accueillant même des non-bacheliers).

Emmanuel Vaillant
Sommaire du dossier
BTS-DUT : une insertion garantie… ou presque Deux niveaux de poursuite d’études après un BTS ou un DUT Questions à... Didier Demigny, directeur de l’IUT de Lannion