Deux niveaux de poursuite d’études après un BTS ou un DUT

publié le 21 May 2007
2 min

IUT ou STS ? Voici quelques éléments de comparaison qui vous permettront de choisir en toute connaissance de cause une de ces deux filières courtes et sélectives, tremplins pour l’insertion professionnelle comme pour la poursuite d’études.

Malgré une insertion assurée, de plus en plus de ces diplômés prolongent leurs cursus au-delà du bac + 2 : entre 20 et 40 % des titulaires d’un BTS (selons les spécialités) et de 60 à 80 % des diplômés de DUT. Ceux qui sont passés par un bac généraliste poursuivent deux fois plus souvent que ceux qui viennent d’un bac technologique. Et si les DUT continuent plus que les BTS, c’est justement parce qu’ils sont plus souvent issus d’un bac généraliste.

Plusieurs voies de poursuite d’études sont envisagées. Les uns optent pour l’une des 2.000 licences pros qui couvrent tous les secteurs. Les taux d’emploi à la sortie de ces diplômes à bac +3 varient de 66 à 92 %. D’autres choisissent une troisième année de spécialisation qui mène à un certificat de qualification professionnelle reconnu par les entreprises. Enfin, de plus en plus de diplômés d’un BTS mais surtout d’un DUT poursuivent vers un diplôme à bac +5.

Côté université, il est possible de continuer par une licence puis un master. Mais attention, l’équivalence d’un BTS ou d’un DUT est plus souvent acquise avec la première année de la licence que la seconde.

Côté écoles, plusieurs passerelles sont à envisager pour être sélectionné par admission parallèle en école d’ingénieurs ou école de commerce à partir d’un BTS ou d’un DUT : sur dossier ou, plus souvent, sur concours.

Emmanuel Vaillant

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !