1. Ces IUT qui vous font réussir
Enquête

Ces IUT qui vous font réussir

Envoyer cet article à un ami
Deuxième de France avec ses 5.000 étudiants, l'IUT de Lyon a opté pour une pédagogie interactive et ludique. // © IUT Lyon 1
Deuxième de France avec ses 5.000 étudiants, l'IUT de Lyon a opté pour une pédagogie interactive et ludique. // © IUT Lyon 1

Avec deux étudiants sur trois qui décrochent leur diplôme en deux ans, les IUT (institut universitaires de technologie) font partie des formations d’enseignement supérieur dans lesquelles les étudiants réussissent plutôt bien. Il existe cependant de fortes disparités d’un IUT à l’autre. Zoom sur trois établissements qui font particulièrement bien réussir leurs étudiants.

Avec 64 % d'étudiants qui décrochent leur diplôme en deux ans et 74 % en trois ans, les IUT s'en sortent plutôt bien comparé notamment aux licences qu'à peine un étudiant sur trois parvient à obtenir en trois ans. Mais tous les établissements ne font pas réussir leurs étudiants dans les mêmes proportions. Pour comprendre pourquoi certains IUT y parviennent mieux que d'autres, l'Etudiant s'est intéressé en particulier à trois d'entre eux : les instituts d'Avignon, de Lyon et de Paris-Diderot. Au programme, un encadrement important, des étudiants actifs et une orientation réfléchie.

À Avignon, on fait de l'évaluation la clé de la réussite

Parce qu'il n'y a pas de réussite sans travail régulier, l'IUT d'Avignon multiplie les évaluations, à commencer par celles portant sur la stricte restitution des connaissances. L'objectif ? "Contraindre les étudiants à apprendre très précisément - voire par cœur - définitions et formules", lâche Hélène Dominguez, directrice.
Ce n'est que dans un deuxième temps qu'interviennent des évaluations plus complexes, qui font appel à la réflexion, du type : analyse de documents, rédaction de synthèse... "Il s'agit alors de vérifier l'aptitude des jeunes à appliquer les connaissances", détaille la directrice. Et d'insister : "La phase d'apprentissage très scolaire est indispensable à l'acquisition de savoirs solides sans lesquels il ne peut pas y avoir de réflexion."

Autre avantage à la multiplication des évaluations : permettre de rattraper plus facilement une hypothétique mauvaise note et ainsi "mieux rendre compte du niveau réel de l'étudiant", précise Hélène Dominguez.

Par ailleurs, aux étudiants de première année qui en ont besoin, l'IUT d'Avignon propose du soutien à la carte très tôt dans l'année. "Dès la première semaine de cours, les étudiants passent des tests visant à vérifier la maîtrise des pré-requis sans lesquels ils ne pourront pas rentrer dans les savoirs. S'ensuit une remédiation au plus près des besoins des étudiants", explique la directrice. Rien que du très classique !

À Lyon 1, on vous fait participer

À Lyon 1, pas question de passer les heures à écouter le professeur en prenant des notes. Dès que c'est possible, les cours magistraux cèdent la place à des travaux en petits groupes et des jeux de rôles. "Un jour, les étudiants sont bâtisseurs d'une ville... en légo, le lendemain ils se muent en enquêteurs de police en cours de technique de management par exemple", illustre Christophe Viton, à la tête de l'IUT. Même les "cours classiques" sont passés en mode interactif avec au programme : classes inversées et boîtiers de vote.

L'objectif ? "Mettre les étudiants en activité et donner du sens à leur formation, deux conditions à la réussite", explique le directeur. Et d'ajouter : "Les jeunes ont changé, ils sont davantage connectés, c'est à la pédagogie de s'adapter."

Autre avantage des jeux de rôles et autres mises en situation : ils préparent particulièrement bien à "l'après". Comprenez, au monde du travail. "Puisqu'ils sont pensés et conçus à partir de l'observation de situations professionnelles réelles", ajoute le directeur.

À Paris-Diderot, on a mis le cap sur l'orientation

Partant du constat que la principale cause d'abandon et d'échec en IUT est due à une orientation "par défaut", l'IUT de Paris-Diderot apporte une attention particulière au "recrutement" de ses étudiants. Ainsi, tous les élèves qui postulent (environ 2 000), essentiellement de terminale (70%), sont reçus en entretien. "L'idée est de tester l'adéquation entre les formations dispensées à l'institut et le projet de l'étudiant", justifie Steeve Reisberg, directeur de l'IUT.

Pour réussir en IUT, mieux vaut en effet aimer la technologie, être prêt à accepter d'être encadré et s'engager à être assidu... "Le problème c'est que beaucoup d'étudiants s'inscrivent sans connaître le système", regrette le directeur.

Une fois admis "en toute connaissance de cause", les étudiants doivent se soumettre à un test de niveau en ligne, à la fin du mois d'août, avant même le début des cours. "Cela nous permet d'avoir une cartographie précise des étudiants. De savoir qui est en difficulté et quelle est la nature de ces dernières", explique le directeur.

Et parce que la réussite passe aussi par le fait de se sentir bien dans son établissement, à Diderot, une attention toute particulière est portée aux thèmes des projets tuteurés de première année menés par les étudiants. "Ils tournent en grande partie autour de l'amélioration de la vie à l'IUT", souligne Steeve Reisberg. Au menu : organisations de forums sur le thème de la poursuite d'études, des métiers, des rendez-vous de l'entreprise ainsi qu'une cérémonie de remise de diplômes ou encore de la mise en place d'une bibliothèque auto-gérée par les étudiants..."Ces projets doivent participer à l'émergence d'un esprit de corps", pointe le directeur avant de conclure : "Des étudiants soudés qui se sentent bien dans leur IUT réussissent mieux." 

INFOGRAPHIE INTERACTIVE : COMPAREZ LES IUT

Nous avons retenu trois IUT (Avignon, Lyon 1 et Paris-Diderot) dont le taux de réussite à l'examen et la valeur ajoutée étaient supérieurs à la moyenne. Cette valeur ajoutée correspond à la différence entre le taux de réussite "réel" et le taux de réussite "simulé", qui prend en compte différents critères : âge au bac, ancienneté d'obtention du bac, sexe, catégorie sociale, filière d'inscription (secondaire ou tertiaire). Pour une cartographie globale sur la valeur ajoutée de tous les IUT, consultez notre infographie interactive ci-dessous.