1. Etudiante avant d’être indépendante

Etudiante avant d’être indépendante

Envoyer cet article à un ami

Emeline, 21 ans, est étudiante en deuxième année de DUT carrières sociales, option Animation sociale et socioculturelle, à Bobigny (93). Elle vous fait partager ses choix d’orientation, parle des cours et de l’ambiance en IUT, des stages, de son quotidien d’étudiante et de sa vocation à aider les autres…

Emeline habite encore chez ses parents. Elle vit dans une maison située dans un petit bourg de 2500 habitants près de Roissy-en-France, au nord de la Seine-Saint-Denis. Son père est artisan indépendant, spécialisé dans les travaux d’intérieur. Sa mère est assistante commerciale dans une PME. Et sa sœur (19 ans) est étudiante en première année de licence de Sciences du langage, à l’université Paris 8. "Je m’entends très bien avec ma famille. Mes parents m’ont toujours encouragée dans les études et m’ont fait confiance sur mes choix d’orientation. "

Des jobs étudiants pour payer ses loisirs
Tous les jours, elle fait 3/4 d’heure de trajet, avec sa voiture, pour se rendre de son domicile à l’IUT de Bobigny. L’essence représente d’ailleurs une part importante de ses dépenses mensuelles. Ses parents lui versent 170 euros par mois pour ses frais de déplacements et ses repas de midi. Ils lui donnent aussi de l’argent pour ses vêtements. Pour le reste, c’est-à-dire les loisirs et les sorties - qui représentent un budget d’environ 100 euros par mois –, elle travaille pendant les vacances d’hiver et d’été : en centre de loisirs, ou comme caissière dans une station-service.

Des sorties entre copines avant tout
En dehors des études, Emeline n’a pas d’activités particulières. Elle a arrêté le volley-ball après une pratique intensive jusqu’au lycée. Elle aime surtout passer du temps avec ses amis. "Je sors tous les vendredis et samedis soirs, précise cette jeune fille. Le plus souvent on se retrouve au bowling, au laserquest ou on sort en soirée étudiante, mais rarement en boîte ou dans les bars. " Cette jeune femme de 21 ans a aujourd’hui des envies bien légitimes d’indépendance. "J’ai vraiment envie d’avoir mon appartement", souligne Emeline qui a déjà tout prévu pour la rentrée prochaine. Si elle est prise en formation d’éducatrice spécialisée, elle ira habiter un studio que ses parents lui ont acheté à Cergy. Sinon, au cas où elle opterait pour une licence professionnelle en animation, elle prendra un appartement en colocation avec une copine à Saint-Denis. Seule certitude : l’année prochaine elle sera indépendante.

Emmanuel Vaillant
Sommaire du dossier
Retour au dossier Des cours en IUT pour réfléchir sur un métier et ses pratiques L’IUT, une ambiance de "gros lycée" Des stages pour tester ses envies et… ses limites Etudiante avant d’être indépendante