BTS en alternance vs BTS en formation initiale : le match

Par Erwin Canard Amélie Petitdemange, publié le 18 May 2017 - Mis à jour le 30 Juin 2020
5 min

BTS en alternance ou en formation initiale ? Le dilemme est parfois intense quand on vise cette formation à bac+2. Quelles différences entre les deux ? À quels profils d'élèves ces modalités d'études s'adaptent-elles le mieux ? L'Etudiant vous aide à choisir.

Poursuivre une scolarité classique en optant pour un BTS (brevet de technicien supérieur) en formation initiale, ou changer de dimension en mettant un pied dans le monde du travail, avec un BTS en alternance ? Si vous souhaitez vous orienter vers un BTS, ces deux possibilités s'offrent à vous.

La grande majorité des BTS peuvent être réalisés selon les deux formules. En revanche, l'offre proposée dans votre région peut limiter votre choix. Et quelques spécialités de BTS rares ou très spécifiques ne peuvent proposer qu'un type de statut, à l'image du BTS aéronautique, où les équipements lourds et chers de la branche rendent les enseignements pratiques inaccessibles pour les lycées. Ces BTS se suivent donc généralement en alternance.

Quoi qu'il en soit, vous passerez le même examen et obtiendrez le même diplôme. Le choix entre les deux types de formation va donc principalement dépendre de votre profil et de vos envies.

Envie d’indépendance ou de cadre ?

Entre un BTS sous statut scolaire et un BTS sous contrat d'apprentissage, "la différence majeure est que le jeune en apprentissage a un contrat de travail", explique Thierry Reygades, en charge de la formation professionnelle au Snes-FSU, principal syndicat d'enseignants. Concrètement, "cela permet d'avoir un salaire et une protection sociale au même niveau que les salariés classiques", poursuit-il. Les frais d'inscription dans votre formation sont également payés par l'entreprise qui vous accueille.

Lire aussi : Calculez votre salaire en alternance

Le salaire correspond à un pourcentage du SMIC, selon votre âge et l'année d'éxecution du contrat. Par exemple, si vous avez entre 18 et 20 ans et que vous êtes en première année de BTS, votre rémunération sera d'environ 660 euros par mois (43% du SMIC brut), elle avoisinera 785 euros en seconde année (51% du SMIC brut). À noter qu'en apprentissage, vous êtes exonéré de charges sociales, il n'y a donc pas de différence entre votre salaire brut et votre salaire net.

"L'apprentissage peut tomber à pic si le jeune a envie d'être indépendant, ou a besoin de revenus, et s'il n'a pas envie de rester dans un cursus type lycée, avec des cours tous les jours, toutes les semaines", souligne Gwenaël Surel, secrétaire national du SNPDEN, principal syndicat des chefs d'établissement.

Prêt pour un rythme soutenu ou non ?

Autre différence : en alternance, vous partagez votre temps entre les cours et l'entreprise qui vous accueille. Le rythme varie : cela peut être un mois en entreprise puis un mois en cours, ou une semaine en entreprise et une semaine en cours, ou trois jours en entreprise et deux jours en cours.

Les temps de vacances et de stage se passent aussi souvent en entreprise. La formation en alternance ne permet donc pas de multiplier les expériences professionnelles, mais elle crée un lien plus fort avec votre entreprise, qui vous accueille pendant une, voire deux années.

Lire aussi : 5 questions pour bien choisir votre BTS

Le rythme est donc plus soutenu en apprentissage. Il s'agit de remplir votre rôle en entreprise, tout en gérant le travail personnel qui vous est demandé avec vos cours. Jongler entre les deux mondes est parfois difficile, d'autant que celui de l'entreprise sera nouveau pour vous.

Trouver un employeur en apprentissage ? Pas si simple

Si vous optez pour la formation en alternance, cherchez une entreprise le plus tôt possible. "Pour un jeune, trouver un BTS en apprentissage n'est pas simple. Les entreprises ont des critères de recrutement précis et les choix et obligations des élèves (lieu, logement, rythme d'alternance…) peuvent rendre cette recherche véritablement difficile", avertit Gwenaël Surel. 

Lire aussi : Apprentissage ou professionalisation : quelles différences ? 

N'oubliez pas que vous avez aussi un pouvoir de sélection, car votre formation dépendra en partie de l'entreprise que vous intégrez. "Il s'agit de se tourner vers une entreprise qui a une politique de formation des jeunes", assure Thierry Reygades. Vous pouvez vous adresser aux CCI (chambres de commerce et d'industrie) et au CFA (Centre de formation des apprentis) qui vous conseilleront.


Envisagez par ailleurs de réaliser votre formation en version "initiale" dans le cas où votre recherche s'avérerait infructueuse. D'autant que suivre un BTS en formation classique ne vous laissera pas pour autant en dehors du monde du travail : entre 8 et 16 semaines de stage, selon les spécialités, sont au programme sur les deux années de formation.

Lire aussi : Le classement 2020 des BTS 

Après le BTS : stop ou encore ?

L'insertion professionnelle est assez bonne après un BTS en formation initiale, selon les spécialités. Mais avec un BTS en apprentissage, vous avez en plus des chances d'être embauché dans l'entreprise dans laquelle vous étiez apprenti.

La formation en initiale est quant à elle plus adaptée pour une poursuite d'études, par exemple en licence professionnelle, même si vous pouvez aussi y accéder après une formation en alternance. 

"L'apprentissage convient davantage aux élèves qui ne souhaitent pas faire d'études longues", indique Gwenaël Surel. En effet, "le système scolaire permet davantage de poursuivre ses études, car il y a une plus grande ouverture sur le champ professionnel visé. En apprentissage, c'est resserré sur le champ de l'entreprise", poursuit Thierry Reygades. Par conséquent, privilégiez l'alternance si votre projet professionnel est déjà bien défini. 

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !