Études courtes après un bac techno : BTS et DUT, des conditions d’études différentes

Par Bruno Magliulo, publié le 07 Mai 2013
7 min

Pour vous aider à choisir le BTS ou le DUT qui convient le mieux à votre profil et à vos souhaits professionnels, suivez nos conseils, extraits du guide Que faire avec un bac technologique ?, de Bruno Magliulo, aux éditions l’Etudiant.


L'orientation en BTS ou en DUT concerne près des trois quarts des bacheliers technologiques. Si, pour beaucoup d'élèves de terminale et de parents, il est très difficile de distinguer un BTS d'un DUT, les différences entre les deux formations sont grandes et il importe de bien les connaître avant de vous lancer dans tel ou tel parcours.

Il est vrai que les points communs sont nombreux : un même mode de sélection à l'entrée et deux ans de formation professionnelle postbac conduisant à des diplômes d'État et octroyant 120 crédits d'études européennes (les ECTS, european credit transfer system).
Ces deux diplômes permettent aussi bien d'aller vers le marché du travail intermédiaire que de postuler pour une poursuite d'études. Sans compter qu'ils ont souvent des intitulés proches : BTS transport et DUT gestion logistique et transport, BTS chimiste et DUT génie chimique, etc.

Le monde de l'université ou celui du lycée

Comme leur nom l'indique, les IUT (institut universitaire de technologie) sont des établissements universitaires, donc extérieurs au monde du lycée. L'élève qui y entre sera de ce fait confronté à un autre cadre d'études. Alors que la vie au lycée était bien balisée autour de nombreux repères rassurants, l'entrée en IUT implique la découverte du monde universitaire : le campus, le restaurant et la bibliothèque universitaires, etc.

Mais pas de panique, la quasi-totalité des IUT sont installés dans des bâtiments spécifiques et vivent en circuit relativement fermé. En revanche, si vous optez pour une STS (section de technicien supérieur), vous serez dans la plupart des cas toujours intégré dans un lycée, parfois même dans celui que vous fréquentiez jusque-là.

fleche-rouge L'encadrement

En STS, la plupart des enseignants sont des professeurs de lycée. Ils ressemblent donc beaucoup à ceux que vous aviez en terminale, et même, dans certains cas, ce seront les mêmes. En IUT, les professeurs sont majoritairement de statut universitaire, même si certains professeurs de l'enseignement technologique et professionnel secondaire apportent parfois leur concours en tant que chargés de cours. Dans les deux types de formations, une partie des cours est assurée par de vrais professionnels.

BTS et DUT, entre grands et petits effectifs

Selon que vous êtes en IUT ou en STS, vous serez plus ou moins nombreux à assister aux cours. Une STS, c'est entre 20 et 35 élèves, comme en terminale. L'encadrement au plus près des élèves est donc garanti ! En revanche, en IUT, attendez-vous à être plus nombreux : entre 80 et 120, selon les cas.

Ces chiffres ne doivent pas vous effrayer : les classes ne sont pas aussi nombreuses que les grands amphis de première année de licence, qui peuvent compter jusqu'à 1 000 étudiants ! Et surtout, la majeure partie des enseignements est dispensée en petits groupes (de 8 à 20 ou 30 étudiants, selon les cas).

BTS et DUT, entre établissement public et privé

Les IUT sont tous des établissements publics. Vous n'aurez donc qu'à payer les droits universitaires (entre 185 et 220 euros par an), avec possibilité de dispense sur critères sociaux. Quant aux STS, elles sont hébergées dans trois catégories d'établissements : des lycées publics (c'est alors strictement gratuit), des lycées privés sous contrat ou des écoles privées hors contrat.

Dans ces deux derniers cas, vous devrez régler des droits de scolarité. Sachez que ce seront les établissements hors contrat qui vous réclameront le plus souvent les droits les plus élevés. En revanche, n'ayez rien à craindre quant à la nature du diplôme qui vous sera délivré à la sortie : le BTS – comme le DUT ou le bac – est un diplôme d'État ; il est donc identique, quel que soit l'établissement où vous le préparerez.

BTS et DUT, entre contrôle continu ou examen

Pour décrocher un BTS, il faut nécessairement passer un examen national final, comme pour le bac. Les candidats sont donc à la fois jugés par leurs propres professeurs (un bilan scolaire du candidat est fourni au jury), et par des examinateurs extérieurs. Il en va tout autrement pour l'octroi du DUT, qui ne se fait que par le système du CCF (contrôle en cours de formation). Autrement dit, vous êtes intégralement jugé(e) par vos propres professeurs.

Avantages et inconvénients du CCF
Chaque formule a ses avantages et ses inconvénients. Il est clair que le CCF réduit le risque d'aléas (tomber sur un mauvais sujet, être en petite forme le jour de l'examen, etc.) et permet d'éviter une trop grande émotivité ressentie le jour J. Les candidats sont jugés sur leur performance dans la durée.

Le revers de la médaille : si vous avez eu des appréciations et des résultats négatifs pendant vos deux années d'études, vous n'aurez pas l'occasion de vous rattraper grâce à l'anonymat des épreuves écrites d'un examen final.

Des BTS et des DUT pour tous les champs professionnels ?

Dans certains cas, BTS et DUT se recoupent autour d'un champ professionnel spécifique : BTS comptabilité et gestion des organisations et DUT gestion des entreprises et des administrations option finance-comptabilité, par exemple.
Mais souvent, selon le champ d'activité professionnelle auquel vous désirez vous préparer, vous n'aurez pas la possibilité de choisir entre un BTS et un DUT.

fleche-rouge Les BTS, plus spécialisés que les DUT

Sauf cas particulier, on peut dire que les BTS sont plus spécialisés que les DUT, ce qui explique qu'il existe 143 BTS différents pour 43 DUT (en tenant compte des diverses options). Conséquence : on vise un champ d'activité plus étroit en STS qu'en IUT, où la polyvalence est plus systématiquement recherchée.

fleche-rouge Le système des options

Pour les formations commerciales, il existe quatre BTS différents, ayant chacun son champ de spécialisation (commerce international à référentiel européen, management des unités commerciales, négociation et relations clients, technico-commercial), alors qu'il n'existe qu'un seul DUT (techniques de commercialisation).

En revanche, pour certains champs d'activité, les DUT ont été subdivisés en options, accessibles soit après une première année commune, soit directement en première année. C'est le cas, par exemple, du DUT qualité logistique industrielle et organisation, qui comporte deux options (métrologie et gestion de la qualité, et organisation et gestion des flux), ou encore du DUT génie biologique, subdivisé en six options (agronomie, analyses biologiques et biochimiques, bio-informatique, diététique, génie de l'environnement, industries alimentaires et biologiques).

fleche-rouge Le poids des formations professionnelles

Dans ce domaine, il existe une différence significative entre les BTS et les DUT. Alors que le poids de ces formations représente en moyenne de 55 à 65% de l'horaire global d'une STS, la proportion n'est que de 45 à 55% en IUT.

Il existe cependant quelques contre-exemples dans les deux filières : quelques BTS sont très polyvalents (comme ceux de commerce international à référentiel européen, comptabilité et gestion des organisations, électrotechnique), alors que certains DUT sont fortement spécialisés (à l'image des filières aide et assistance pour le monitoring et le maintien à domicile ou génie thermique et énergie).

Avant de choisir une formation de ce type, il est donc fortement recommandé de consulter et de comparer les programmes et les débouchés.

En savoir plus

L’orientation après un bac techno
Tous nos tests d'orientation gratuits 
Tous nos tests métiers gratuits 
Les études par secteur 
Les métiers par secteur 
Tous les concours de la fonction publique hospitalière
Les salons de l'Etudiant 

Les filières possibles après un bac techno
Test : êtes-vous fait pour des études à l'université ?
Ingénieurs : où sont les femmes ?
Classement des universités : les taux d'insertion professionnelle, filière par filière
Témoignage : le DUT, selon Emeline, étudiante en DUT carrières sociales
Vidéo : ils sont en DUT
Les DUT qui plaisent aux employeurs
Oser la prépa : pour tous ?
Tchat : classes prépas : l'Etudiant a répondu à vos questions sur les CPGE

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !