1. Se réorienter vers l'hôtellerie restauration

Se réorienter vers l'hôtellerie restauration

Envoyer cet article à un ami

Devinette : je suis une formation hyper sélective qui permet l’accès à un diplôme recherché, car garantissant un accès rapide à l’emploi. Qui suis-je ? Sciences po ? Médecine ? HEC ? Non : MAN, pour mise à niveau en hôtellerie restauration ! De plus en plus demandée, la MAN permet, en un an, de préparer sa réorientation pour intégrer ensuite un BTS hôtellerie-restauration.Fan de « Top chef » ou autres émissions culinaires, vous vous rêvez gestionnaire de grand restaurant ou directeur d’hôtel ? Que vous soyez titulaire d’un bac général ou déjà étudiant, il n'est pas trop tard. Une réorientation dans le secteur de vos rêves est possible grâce à la MAN hôtellerie restauration.

mise a niveau hotellerie restaurationUne MAN, pour quoi faire ? Seuls les titulaires d’un bac technologique restauration ou d’un bac professionnel hôtellerie et restauration peuvent s’inscrire directement après le bac, en BTS hôtellerie-restauration. La mise à niveau en hôtellerie restauration s’adresse donc à tous les autres bacheliers ou étudiants : ils bénéficient ainsi d’une année de cours pour acquérir les fondamentaux technologiques et professionnels indispensables à leur entrée en BTS hôtellerie-restauration. "C’est une formation qui marche bien pour tous les bacs généraux, explique Dominique Cantrelle, proviseure du lycée Jean-Baptiste Decrétot à Louviers (27). Parmi les bacs technologiques, les bacheliers STG réussissent bien, car ils ont déjà fait de la gestion, et c’est l’une des matières importantes en MAN".

Pour qui ? Sur le papier, la seule condition pour s’inscrire en MAN est d’avoir un baccalauréat, filière générale, technologique ou professionnelle. Mais les MAN sont très demandées, et les lycées qui les proposent croulent sous les candidatures : de 5 à 12 dossiers pour 1 place ! Les profils des candidats sont variés : jeunes bacheliers, étudiants à la recherche d’une réorientation, ou déjà titulaires d’une licence ou d’un master… Pourquoi cet engouement pour les métiers de l'hôtellerie-restauration ? D'après Emmanuel Fournis, chef de travaux hôtellerie au Lycée du Gué à Tresmes (77), il faut chercher une explication du côté de la télévision : "Grâce à toutes ces émissions culinaires, les jeunes se sont enfin rendus compte que nous faisons le plus beau métier du monde !".
Comment s'inscrire ? L'inscription se fait via le site Admission post bac. "Quand nous étudions les dossiers, nous cherchons des élèves avec des bulletins scolaires convenables, mais aussi des personnalités originales, matures" précise Dominique Cantrelle. Emmanuel Fournis explique qu’une attention particulière est portée aux commentaires des professeurs sur le comportement : "Nous voulons des élèves motivés, et heureux d’être là !".
Les jeunes qui ont déjà fait des stages dans un hôtel ou un restaurant partent évidemment avec une longueur d’avance, même si une première expérience professionnelle n’est pas obligatoire : "Nous tenons quand même à ce que les jeunes aient déjà rencontré un professionnel de l’hôtellerie restauration, qu’ils se soient déjà frottés à nos métiers", précise Dominique Cantrelle.
Après cette première sélection des dossiers, la plupart des établissements organisent des entretiens avec les retenus : c’est le moment de mettre en avant votre connaissance du secteur et de ses métiers, mais surtout d’expliquer les raisons qui vous poussent à choisir cette réorientation.

Un emploi du temps chargé. Le contenu de la formation en MAN et les horaires d’enseignement sont clairement définis par les textes officiels ; ils sont donc identiques dans tous les établissements qui la proposent (voir encadré). Sur les 32 heures de cours, une grande partie est consacrée à l’acquisition des bases techniques en cuisine, service et gestion hôtelière. La formation prévoit également un stage professionnel de 16 semaines, dans un hôtel ou un restaurant, en France ou à l’étranger. La MAN peut se préparer sous statut scolaire ou en alternance.
Et après ? L’année de MAN terminée, la plupart des candidats intègrent un BTS Hôtellerie restauration. "S’ils travaillent bien, ils sont assurés d’avoir une place", rassure Emmanuel Fournis. Les élèves qui doivent déménager ou qui souhaitent continuer leurs études dans un autre établissement le peuvent : leur première année de MAN est valable dans tous les établissements qui proposent le BTS hôtellerie-restauration.
A la fin de la première année de BTS, il faut choisir entre l’option Mercatique et gestion hôtelière, et l’option Art culinaire, art de la table et du service. Quelque soit l'option choisie, ce BTS permet d’accéder à des postes évolutifs : encadrement de petites équipes, assistant de manager d’hôtel ou de restaurant... Une première étape avant de monter votre propre chaîne d'hôtels-restaurants !



L’emploi du temps hebdomadaire en MAN hôtellerie restauration
Langue vivante A = 2 heures
Langue vivante B = 2 heures
Technologie et travaux pratiques de cuisine = 9 heures
Technologie et travaux pratique de restaurant, connaissance des boissons = 5 heures
Technologie et travaux pratiques d’hébergement et initiation à la communication professionnelle = 4 heures
Environnement économique et juridique de l’entreprise hôtelière = 2 heures
Bases de gestion de l’entreprise hôtelière = 6 heures
Sciences appliquées = 2 heures
Soit 32 heures de cours par semaine


Où préparer une MAN en hôtellerie restauration ?
La plupart des sections de techniciens supérieurs qui proposent un BTS hôtellerie restauration ont au moins une classe de MAN. Mais les places sont comptées : les promotions vont de 12 à 30 élèves en moyenne.
Sommaire du dossier
Se réorienter vers l'hôtellerie restauration : conseils d'expert