1. Des prépas très spécifiques
En bref

Des prépas très spécifiques

Envoyer cet article à un ami

Il existe d’autres classes préparatoires, moins connues, formant de petites cohortes (de trois à trente classes, selon les catégories, en France). Mais qui peuvent se révéler parfaites si l’on a une idée précise de son orientation.

Les prépas ENS Paris-Saclay

Deux sections existent : D1 (économie, droit et gestion) et D2 (économie, méthodes quantitatives et gestion). Ces prépas allient cours au lycée et cours à la fac et permettent de valider une L2 d’économie ou de droit.

La prépa Chartes

Cette classe littéraire, avec une très forte dose de latin, mène au concours A de l’École des chartes, pour devenir archiviste-paléographe.

La prépa Saint-Cyr lettres

Cette préparation au concours lettres de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr conduit ensuite à des fonctions d’officier de l’armée de terre.

La prépa arts et design de l’ENS Paris-Saclay

Elle est ouverte à tous les bacheliers (essentiellement STD2A – sciences et technologies du design et des arts appliqués –, S et L) et mène au concours design de l’ENS Paris-Saclay, qui permet notamment de devenir professeur d’arts appliqués dans le secondaire et le supérieur.

Elle prépare aussi aux concours des écoles nationales supérieures d’art ou d’arts appliqués.

Les prépas TSI, TPC et TB

Scientifiques, les préparations TSI (technologie et sciences industrielles), TPC (technologie, physique, chimie) et TB (technologie et biologie) sont destinées aux bacheliers STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), STL (sciences et technologies de laboratoire) et STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant).

La prépa ATS (adaptation technicien supérieur)

Destinée aux titulaires d’un DUT ou d’un BTS,, elle dure un an. Elle est divisée en six voies : biologie, économie-gestion, génie civil, ingénierie industrielle, métiers de la chimie, métiers de l’horticulture et du paysage.

Les cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles

Complémentaires du cursus de licence, ils permettent aux étudiants des deux premières années de licence de préparer certains concours d'écoles supérieures (ingénieurs, Sciences po, journalisme, management...).

Les classes préparatoires de l'enseignement supérieur

Elles sont réservées aux bacheliers boursiers. Le cycle de formation dure un an et mène à des études longues et, en priorité, aux classes prépas aux grandes écoles. En deux ans, elles ciblent l'entrée directe au niveau licence, en troisième année dans les grandes écoles ou dans les universités partenaires.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Des prépas très spécifiques