Classes préparatoires

publié le 14 Mars 2008
3 min
Les trois classes de première année ("maths sup") MP-SI, PC-SI et PT-SI conduisent à quatre classes en seconde année ("maths spé") : MP, PC, PT, PSI. Elles recrutent presque uniquement des bacheliers S. Mais attention, ne négligez pas le français ni la langue vivante !

La filière MP (maths et physique)
Elle est ouverte à tous les bons bacheliers S aimant l'abstraction. Ils ont souvent suivi la spécialité maths – la matière phare (douze heures par semaine), talonnée par la physique-chimie (huit heures). La voie MP mène à la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs, sauf celles de chimie, dont les plus prestigieuses (Polytechnique par exemple), par le biais des grands concours communs (Centrale-Supélec, Mines-Ponts, concours commun polytechnique...), et à l’ENS (Paris, Cachan et Lyon).

La filière PC (physique-chimie)
C’est la prépa des férus de physique-chimie (douze heures hebdomadaires) aimant l'expérimentation. Les maths occupent dix heures. Les débouchés ? Écoles de physique-chimie, bien sûr, et la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs, dont les plus prestigieuses, par le biais des concours communs Centrale-Supélec, Mines-Ponts, e3a, ENS...

La filière PT (physique et technologie)
Outre les maths (neuf heures) et la physique-chimie (huit heures), l’accent est mis sur les sciences industrielles (huit à dix heures). La filière réussit aux bacheliers S ayant le sens pratique et le goût de la technologie. Après une prépa PT, la banque d’épreuves PT ouvre les portes d'une centaine d'écoles (ENSAM, Polytechnique, Centrale, Mines, Supélec, ENS Cachan...).

La maths spé PSI (physique et sciences de l’ingénieur)
Elle est ouverte après une maths sup PC, mais aussi MP ou PT à condition d’avoir suivi l’option PSI. Le cursus est tourné vers l’ingénierie. Les élèves de PSI sont bienvenus dans toutes les écoles d’ingénieurs, sauf celles de chimie.

La prépa bio-véto
La prépa BCPST-véto (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) ou "prépa bio" est ouverte aux bac S. Les concours mènent à une quarantaine d’écoles, notamment via le concours A Bio (INA-PG, ENSA, ENITA...). Depuis 2003, les aspirants vétérinaires suivent eux aussi la prépa BCPST, et briguent les quatre écoles nationales vétérinaires via le concours A Véto : les épreuves sont celles du concours A bio, seuls les coefficients changent.

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !