1. Concours des grandes écoles : derniers conseils pour la dernière ligne droite !
Coaching

Concours des grandes écoles : derniers conseils pour la dernière ligne droite !

Envoyer cet article à un ami
Réviser seul ou à plusieurs les concours des classes préparatoires ? // © plainpicture/Blend Images/Marc Romanelli
Réviser seul ou à plusieurs les concours des classes préparatoires ? // © plainpicture/Blend Images/Marc Romanelli

Bien organiser, reprendre ses fiches, se détendre… Quelles sont les clés pour bien se préparer aux concours des grandes écoles quand on est en prépa ?

Les concours des grandes écoles qui recrutent après une prépa – scientifique, économique et commerciale ou encore littéraire –- approchent… Dans quelques jours, vous enchaînerez les épreuves de physique, de mathématiques, de philosophie ou encore d’histoire-géographie. L’Etudiant vous donne quelques conseils pour les passer sereinement.

Organisez-vous !

Pour ne pas vous disperser, récapitulez ce que vous avez à faire jusqu’au concours. Le premier jour de vos révisions, préparez un emploi du temps précis : vous pouvez travailler un cours par jour ou changer toutes les deux ou trois heures. Cela vous empêchera de rester trop longtemps bloqué sur une seule discipline. "N’oubliez aucune matière", prévient Stéphane Coviaux, professeur d’histoire en CPGE (classe prépartoire aux grandes écoles) littéraire.

Mais ne vous fixez pas un programme trop ambitieux, vous pourriez vous décourager si vous n’arrivez pas à le respecter. Si vous êtes plutôt à l’aise dans une matière, inutile d’insister sur celle-ci, même s’il ne faut pas la négliger. Consacrez davantage de temps aux disciplines dans lesquelles vous vous sentez plus fragile. C’est à vous de trouver le bon équilibre.

Lire aussi : Écoles d’ingénieurs : les oraux du concours Mines-Ponts comme si vous y étiez

Utilisez vos fiches

Il est impossible de réviser l’intégralité des programmes en quelques jours seulement. Appuyez-vous sur vos fiches : elles seront suffisamment concises pour vous permettre de revoir rapidement l’ensemble des notions étudiées pendant l’année.

Si vous n’avez pas pris le temps de faire des fiches tout au long de votre prépa, vous pouvez toujours consulter les livres de la bibliothèque portant spécifiquement sur vos programmes. Ces ouvrages proposent souvent, en fin de chapitre, des récapitulatifs bien utiles dans la dernière ligne droite.

Ne chamboulez pas votre rythme de travail

"Ce n’est pas le moment de tout bousculer, de changer vos habitudes de vie. Chacun a ses besoins, il ne faut pas copier le rythme du premier de la classe", explique Patrice Huerre, psychiatre des hôpitaux et co-auteur du livre "La prépa sans stress".

Après une année et demie de travail, vous connaissez votre rythme de travail et vous avez pris quelques habitudes. Continuez à les respecter, vous aurez moins l’impression de vivre une période exceptionnelle, souvent source d’inquiétudes. "À ce moment-là, le stress monte mais il faut éviter de mettre en route des traitements anxiolytiques, sauf angoisse majeure qui vous empêche de dormir", complète le psychiatre.

Aménagez-vous des temps de pause

"Pendant les dernières semaines, il ne faut pas se consacrer uniquement aux révisions. Il est nécessaire d’arriver reposé à l’examen", assure Stéphane Coviaux. Faites du sport, allez au cinéma, dormez… Faites-vous un peu plaisir ! "Lorsque vous sentez votre concentration baisser, allez prendre l’air, faites un tour de quartier… ", ajoute Patrice Huerre.

Lire aussi : Oraux des écoles de commerce : dans la peau d'un admissible à South Champagne Business School

Entre deux épreuves, il est tout aussi important de se ménager. "Peut-être que certains ressentiront le besoin de travailler pour se rassurer. On peut se replonger rapidement dans les révisions : cela permet de refaçonner les circuits neuronaux pour être prêt pour l’épreuve du lendemain. Il ne faut cependant pas travailler jusqu’à deux heures du matin : être complètement épuisé peut vous faire rater votre épreuve", explique Patrice Huerre.

Réviser seul ou à plusieurs

Quand certains préfèrent s’isoler dans un lieu pour n’avoir aucune distraction – amis, réseaux sociaux, etc. -, d’autres préfèrent réviser entre amis. "Je recommande à mes élèves de travailler à plusieurs. Cela leur permet de s’interroger, d’élaborer des problématiques…", indique Stéphane Coviaux. Mais attention, cela peut aussi vous angoisser si vous avez tendance à vous comparer aux autres : vous pourriez vous inquiéter de voir que vos amis avancent davantage que vous. Rappelez-vous : chacun va à son propre rythme.

Restez serein !

La classe préparatoire est une aventure sur deux ans. Ce n’est pas dans les derniers jours que tout se joue. Tout au long de ces vingt derniers mois, vous avez régulièrement révisé pour les colles et les devoirs surveillés hebdomadaires. Même si vous avez l’impression de courir le sprint final, la prépa est en réalité un long marathon. Vous avez fait le plus dur. Travaillez alors sereinement !