1. Des prépas pas comme les autres
Décryptage

Des prépas pas comme les autres

Envoyer cet article à un ami
L'ENS Lyon a mis en place des classes préparatoires de l'enseignement supérieur réservées aux bacheliers boursiers. // © Olivier GUERRIN pour L'Étudiant
L'ENS Lyon a mis en place des classes préparatoires de l'enseignement supérieur réservées aux bacheliers boursiers. // © Olivier GUERRIN pour L'Étudiant

Vous pensez tout connaître des classes prépas. Mais savez-vous qu'il en existe pour tous les profils et dans toutes les spécialités ? Voici quatre exemples.

PalmarèsDécouvrez le palmarès général des prépas 2017

Les prépas ATS

Les prépas ATS (adaptation technicien supérieur) bio sont proposées dans 13 lycées et la spécialité ingénierie industrielle dans 36 lycées. En un an, elles permettent aux titulaires d'un BTS (brevet de technicien supérieur), d'un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) ou d'un DUT (diplôme universitaire de technologie) de s'orienter vers des écoles d'ingénieurs ou vétérinaires.

La prépa ATS gestion (12 lycées) mène, sur le même principe, les titulaires d'un BTS ou d'un DUT tertiaires aux grandes écoles de commerce.

Les CUPGE

Les 25 cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles, classes préparatoires au sein de l'université, donnent la possibilité aux étudiants des deux premières années de licence de préparer certains concours de grandes écoles supérieures (ingénieurs, instituts d'études politiques, journalisme, management...). Ce sont des formations par petits groupes, complémentaires du cursus de licence. Leur avantage : une réorientation souple en cas d'échec. L'inscription s'effectue via APB.

Lire aussi : La prépa, est-ce vraiment l'enfer ?

LES CPES

Les 22 classes préparatoires de l'enseignement supérieur  sont réservées aux bacheliers boursiers... et motivés.
Au sein de lycées (ou même de l'École normale supérieure de Lyon), le cycle de formation dure un an (inscription via APB) et mène à des études longues et, en priorité, aux classes préparatoires aux grandes écoles.

En deux ans, elles ciblent l'entrée directe au niveau licence, en troisième année dans les grandes écoles ou dans les universités partenaires. Trois lycées proposent des cursus en deux ans : Jacques-Feyder, à Épinay-sur-Seine (93), Jean-Moulin à Torcy (77), César-Baggio à Lille (59).

Les 5 prépas ENS Paris-Saclay (Cachan), section C arts et design

Ces prépas accueillent les bacheliers STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) directement et les bacheliers généraux après une année de MANAA (mise à niveau en arts appliqués).

L'enseignement est varié : arts graphiques, création industrielle, histoire et philosophie de l'art. Avec pour objectif le concours design de l'ENS Paris-Saclay (qui mène à l'enseignement du design dans un lycée, une école supérieure ou à l'université), les écoles supérieures d'arts appliqués et d'autres grandes écoles d'art (la Femis [École nationale supérieure des métiers de l'image et du son], les écoles du paysage, etc.).