1. Supérieur
  2. Prépas
  3. Et pourquoi pas oser une prépa ?
  4. Prépa : des initiatives et des boursiers plus nombreux

Prépa : des initiatives et des boursiers plus nombreux

Envoyer cet article à un ami

Certes, mieux vaut être bon élève et motivé. Mais à côté des emblématiques lycées parisiens plutôt difficiles d’accès, pas moins de 400 établissements proposent des CPGE, dans tout l’Hexagone.

D’un point de vue social, difficile de se voiler la face. Les élèves de prépa sont encore et toujours majoritairement issus de familles favorisées. Seuls 9 % ont des parents ouvriers. Une situation qui ne date pas d’hier : la démocratisation de l’accès aux grandes écoles s’est arrêtée dans les années 1980. Poussées par le ministère de l’Éducation nationale, les prépas ont décidé de réagir depuis quelques années. Avec un objectif réaffirmé le 17 décembre 2008 par Nicolas Sarkozy : accueillir 30 % de boursiers. Des progrès commencent à se faire sentir. Le taux de boursiers est passé en deux ans de 18 à 23 %.

"Cordées de la réussite", "Une prépa, une grande école, pourquoi pas moi ?", dispositif "Prépa Plus"… les initiatives foisonnent. Même Henri-IV s’y met. Le prestigieux lycée parisien a lancé en 2006 une classe préparatoire aux études supérieures, une "prépa à la prépa" destinée aux élèves de milieux défavorisés. Parmi les 58 lycéens qui en ont déjà bénéficié, la quasi-totalité a poursuivi en CPGE. "Nous souhaitons donner un signal fort aux familles les plus modestes, affirme Patrice Corre, le proviseur d’Henri-IV. Même les établissements qui leur semblent les plus inaccessibles leur sont ouverts. Certains pourront tenter les concours les plus difficiles alors qu’ils ne s’en sentaient pas capables." L’effet d’entraînement sur l’ensemble des classes préparatoires du lycée est réel : le taux de boursiers a plus que doublé en trois ans, passant de 6 à 17 %.

Autre voie de démocratisation, les prépas technologiques dédiées, comme leur nom l’indique, aux titulaires d’un bac techno : 27 % de leurs étudiants sont issus de milieu défavorisé. Reste que les préparationnaires technos ne représentent que 4 % des effectifs des CPGE…

Témoignage : Ahmad Isber, 17 ans, en première année de prépa HEC au lycée Claude-Bernard (Paris, XVIe)
"Des mécènes paient mon internat"

"J’ai découvert les classes préparatoires en terminale. Avant, je ne savais pas qu’une telle filière existait. Aucun membre de mon entourage n’était passé par là. Comme je veux travailler dans la communication ou le marketing, j’ai visé une prépa économique et commerciale pour intégrer une école de management. J’ai alors regardé l’offre parisienne. Seul problème : originaire d’Auxerre (89), je n’avais pas les moyens de me payer un logement dans la capitale. J’ai donc ciblé mes vœux sur les lycées avec internat, et en particulier Claude-Bernard pour son initiative “Prépa Plus” destinée aux élèves boursiers. Et j’ai été accepté ! Nous sommes cinq dans ma classe à bénéficier de ce dispositif. Des entreprises mécènes prennent en charge nos frais : internat, nourriture, transports (1). Certains mercredis après-midi, nous nous rendons à HEC, à Jouy-en-Josas (78), pour profiter du tutorat d’étudiants de cette grande école. Avec ces différents soutiens, je commence à mieux m’organiser, mais au début, c’était difficile, je n’avais pas l’habitude de travailler autant. Dans les lycées parisiens, les élèves de terminale se préparent déjà à entrer en prépa. Ce n’était pas mon cas. Il me manquait certaines méthodes. Maintenant, je commence à prendre le pli et je suis motivé pour continuer."
(1) Schlumberger, Areva, Siemens, GDF Suez, SFR, entre autres


En savoir plus sur la prépa :
L'inscription en prépa pour tous.
Consultez le classement des prépas.
Ou directement le classement qui vous intéresse :
Classement des prépas MP/MP* (maths-physique)
Classement des prépas PC/PC* (physique-chimie)
Classement des prépas PSI/PSI* (physique-sciences de l'ingénieur)
Classement des prépas PT/PT* (physique-technologie)
Classement des prépas BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre)
Classement des prépas commerciales option scientifique
Classement des prépas commerciales option économique
Classement des prépas littéraires option langues sciences humaines
Classement des prépas littéraires A/L
Classement des prépas littéraires B/L
La prépa scientifique selon Théotime, en maths spé.
La prépa littéraire selon Eléonore, en khâgne.
Vidéo : réussir son inscription en prépa.

Sylvie Lecherbonnier
Sommaire du dossier
Retour au dossier Une prépa près de chez vous Prépa : des initiatives et des boursiers plus nombreux Réussir en prépa : c’est possible Et si j’échoue en prépa ?