1. Prépas commerciales, option économique

Prépas commerciales, option économique

Envoyer cet article à un ami

Les classes préparatoires économiques et commerciales se sont délestées de leur image trop "galère" et trop "fric". Aujourd’hui véritables partenaires des grandes écoles de management, elles recommencent à séduire.

Consultez le classement 2009 des prépas !

Les bons résultats des "épices" option économique, sont mieux partagés entre les lycées que l’an dernier. Jusqu’au onzième rang de notre classement, ce sont plus de sept élèves sur dix qui ont été admis dans les six meilleures ESC. Les résultats sont serrés d’un établissement au suivant, et la hiérarchie se révèle mouvante d’une année sur l’autre.

Plusieurs progressions spectaculaires
Si Ipésup semble solidement installé dans son rôle de leader depuis quatre ans, la suite du classement se révèle plus inattendue. Les challengers sont cette année deux Lyonnais, Ampère et les Chartreux, qui atteignent l’un et l’autre un rang historique, délogeant du podium le lycée Henri-IV, à Paris, et Saint-Jean, à Douai. Les autres résultats sont aussi fluctuants. De nombreux établissements, les Chartreux à Lyon, Parc-de-Vilgenis, à Massy, Ozenne, à Toulouse, Kléber, à Strasbourg, Daudet, à Nîmes, Notre-Dame-de-Sainte-Croix, à Neuilly, et la Nativité, à Aix, gagnent ainsi largement plus de dix places.

Cap sur les Parisiennes
L’accès aux trois meilleures ESC reste plus difficile pour les préparationnaires issus de l’option économique que pour ceux de l’option scientifique : leur taux de réussite moyen y est respectivement de 10,1 % et de 18,6 % Une poignée de classes préparatoires se sont néanmoins fait une spécialité de mener massivement ces profils à HEC, l’ESSEC ou l’ESCP-EAP. Ce sont, dans l’ordre, Ipésup (84 % d’admis à HEC, l’ESSEC ou l’ESCP-EAP), Henri-IV (75 %), Madeleine-Daniélou, à Rueil-Malmaison (65 %). Saint-Louis-de-Gonzague, Prépacom et Janson-de-Sailly, à Paris, Ampère et les Chartreux, à Lyon, et Saint-Jean, à Douai, ont, pour leur part, réussi à mener plus de trois élèves sur dix dans ces très grandes écoles.

 
Prépas commerciales, option économique, intégration 2007 à Audencia, EDHEC, EM Lyon, ESCP-EAP, ESSEC, HEC
Établissement
Effectifs
Intégrés
1. Ipésup, Paris
25
88,0 %
2. Ampère, Lyon
33
87,9 %
3. Chartreux, Lyon
28
85,7 %
4. Henri-IV, Paris
40
85,0 %
4. Madeleine-Daniélou,
Rueil-Malmaison
40
85,0 %
6. Saint-Louis-de-Gonzague, Paris
77
83,1 %
7. Notre-Dame-du-Grandchamp, Versailles
94
79,8 %
8. Intégrale, Paris
21
76,2 %
9. Prépacom, Paris
24
75,0 %
10. Hoche, Versailles
39
74,4 %
11. Saint-Jean, Douai
68
73,5 %
12. Janson-de-Sailly, Paris
39
66,7 %
13. Carnot, Paris
82
59,8 %
14. Parc-de-Vilgenis, Massy
31
51,6 %
15. Ozenne, Toulouse
43
46,5 %
16. Marcelin-Berthelot,
Saint-Maur-des-Fossés
40
42,5 %
17. Saint-Paul, Lille
36
41,7 %
18. Berthollet, Annecy
32
40,6 %
19. Kléber, Strasbourg
38
39,5 %
20. Montaigne, Bordeaux
37
37,8 %
21. Stanislas, Cannes
22
36,4 %
22. Saint-Vincent-Providence,
Rennes
28
35,7 %
23. Daudet, Nîmes
34
35,3 %
24. Notre-Dame-de-Sainte-Croix,
Neuilly-sur-Seine
30
33,3 %
25. La Nativité, Aix-en-Provence
39
30,8 %
26. Chateaubriand, Rennes
30
30,0 %
27. Vial, Nantes
37
29,7 %
28. Bellevue, Fort-de-France
27
29,6 %
Moyenne nationale
 
29,3 %
Sommaire du dossier
Retour au dossier Prépas commerciales, option scientifique Prépas commerciales, option économique