1. Les prépas agréées par le ministère de la Culture, l'antichambre des écoles d’art
Décryptage

Les prépas agréées par le ministère de la Culture, l'antichambre des écoles d’art

Envoyer cet article à un ami
Prépas aux écoles d'art // © PlainPicture
Prépas aux écoles d'art // © PlainPicture

Vous visez une école supérieure d’art publique ou une école nationale d’architecture ? Sans être un passage obligé, les 21 prépas fédérées par l’Appea (Association nationale des prépas publiques aux écoles supérieures d’art) peuvent vous y aider. Explications.

L’Appea (Association nationale des prépas publiques aux écoles supérieures d’art) fédère 21 classes préparatoires agréées par le ministère de la Culture. Si quatre d’entre elles sont directement liées à des écoles d’art, toutes sans exception préparent à l’entrée dans les 46 établissements supérieurs publics.

Par ailleurs, certaines prépas accompagnent les étudiants qui visent également ou uniquement les 20 écoles nationales d’architecture sous tutelle du ministère de la Culture.

Lire aussi : Les prépas de l’Éducation nationale, un tremplin vers les écoles d’art

Pour vous initier à l’art ou viser les meilleures écoles

Ces prépas possèdent certains points communs avec les CPES-CAAP (classes préparatoires aux études supérieurs-classes d’approfondissement en arts plastiques). Ouvertes à tous les bacheliers, elles dispensent une trentaine d’heures de cours par semaine pendant un an.

Leur programme comprend une initiation aux arts plastiques et visuels (design, peinture, volume, sculpture, photographie, vidéo), ainsi que des modules d’écriture, d’histoire et d’anglais.

Lire aussi : Les prépas privées, une autre porte pour entrer dans les écoles d’art

Sans être obligatoires, les prépas de l’Appea peuvent s’avérer utiles si vous n’avez pas suivi d’enseignement artistique, ou si vous visez un établissement particulièrement sélectif, comme la HEAR (Haute école des arts du Rhin) de Strasbourg ou l’ENSAD (École nationale des arts décoratifs).

Un avant-goût d’école d’art

Les 21 classes prépas agréées par le ministère de la Culture sont moins “scolaires” que les CPES-CAAP. Elles prônent une certaine “culture atelier”, c’est-à-dire l’autonomie des étudiants dans la production de travaux artistiques. Une pédagogie largement inspirée des écoles supérieures d’art, auxquelles elles préparent.

Autre différence majeure, l’admission dans les prépas de l’Appea ne se fait pas via Parcoursup, mais directement auprès des établissements concernés à partir du mois de janvier. Les notes obtenues au lycée et au bac ne sont pas demandées. Tout se joue sur un entretien oral ayant pour but d’évaluer votre motivation, votre connaissance et votre pratique de l’art. Chaque formation offre entre 15 et 36 places. Le nombre de candidats varient d'une prépa à l'autre.

Les droits d’inscription annuels varient de 300 à 2.638 €.

DN MADE : la prépa, non merci !

Le DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design), la licence en trois ans qui remplace désormais la MANAA (mise à niveau en arts appliqués) et le BTS (brevet de technicien supérieur) en arts appliqués, recrute essentiellement de jeunes bacheliers. Quel que soit votre profil, il n’est donc pas nécessaire, et même préjudiciable, de vous inscrire en prépa dans l’optique d’intégrer un DN MADE. Misez plutôt sur votre motivation et les spécificités de votre parcours.