1. Plus de lycées d’excellence en lettres

Plus de lycées d’excellence en lettres

Envoyer cet article à un ami

Entre 3,8 et 5,1 % seulement des élèves de khâgne intègrent une ENS. La plupart sont issus des lycées les plus réputés, à Paris et en province.

Consultez le classement 2009 des prépas !

Bizarrerie de notre système d’enseignement supérieur, si les classes prépas littéraires servent à intégrer les ENS (écoles normales supérieures), l’admission dans ces filières de haute volée reste exceptionnelle. À l’ENS LSH (Lyon), la moyenne nationale d’admis est de 4,4 % pour l’option lettres, 4,9 % pour les langues vivantes et 3,8 % pour les sciences humaines. Même constat à l’ENS Ulm, avec 5,1 % d’admis en A/L et 5 % en B/L. Et pourtant, ceux qui échouent ou qui ne se présentent même pas à ces concours, c’est-à-dire l’immense majorité des étudiants en prépa, ne s’en plaignent pas. Les prépas littéraires, qui leur auront permis d’acquérir une culture générale et d’apprendre d’excellentes méthodes de travail, servent de tremplin vers d’autres filières, notamment les écoles de commerce, les instituts d’études politiques ou les deuxièmes cycles à la fac. Quant à ceux qui ambitionnent sérieusement Normale Sup, voici le best of des lycées…


Emmanuel Vaillant


Retrouvez également le palmarès des prépas scientifiques et des prépas économiques et commerciales.

Sommaire du dossier
Résultats, filière par filière