1. Bac ES : en cas d’échec en prépa, comment se réorienter ?
Boîte à outils

Bac ES : en cas d’échec en prépa, comment se réorienter ?

Envoyer cet article à un ami

Les élèves et leurs parents savent que les études en CPGE sont extrêmement exigeantes, si bien que la peur d'être confronté à une situation d'échec est forte.

Un échec peut prendre des formes diverses : l'élève peut se rendre compte qu'il n'est pas à la hauteur, qu'il a fait une erreur d'orientation (même s'il est en situation de plus ou moins grande réussite scolaire). Il peut tout aussi bien réussir un concours au bout de deux ans mais échouer précisément à celui qu'il visait.

Que se passe-t-il dans ces cas-là ? Vers quoi et comment se réorienter ? La réponse est très variable selon le moment où survient l'échec ou l'envie de changer de filière d'études.

Dans le cas d'un échec dans les premières semaines

Dans les premières semaines, il est possible de bifurquer vers une première année de licence. Le passage se fait alors sans encombre puisque la rentrée universitaire a généralement lieu à la mi-octobre, soit plus d'un mois après celle d'une classe préparatoire.

fleche-rouge Inscription parallèle en licence

Pour faciliter les choses et permettre une telle réorientation, les étudiants entrant en prépa sont encouragés à procéder à une inscription de précaution en première année d'université (le plus souvent, pour les élèves de prépa économique et commerciale, en licence économie-gestion, AES ou LEA).

Sachez que, pour faciliter les reconversions, les responsables de certaines CPGE ont signé des conventions de partenariat avec une ou plusieurs universités. Renseignez-vous sur ce point auprès des responsables de votre formation.

Dans le cas d'un échec en fin de première année

L'élève qui, parvenu en fin de première année, fait le constat d'une nécessaire réorientation, a plusieurs choix.

fleche-rouge Les concours des grandes écoles

Une des possibilités qui se présentent à lui est de postuler à des concours d'entrée dans des écoles à recrutement niveau bac. Certaines écoles de commerce proposent des concours communs, ce qui permet de limiter les frais et d'optimiser le temps.

fleche-rouge Rejoindre une licence

On peut aussi négocier une équivalence totale ou partielle de la première année de licence. L'octroi d'équivalence peut se faire en bloc, avec une admission directe en deuxième année de licence par exemple. Ou elle peut être partielle : dans ce cas, vous aurez à récupérer les unités de valeurs (ou matières) qui vous font défaut.

fleche-rouge Obtenir une équivalence

Les équivalences ne sont jamais accordées automatiquement : tout dépend de la façon dont s'est déroulée votre première année de CPGE. On vous accordera bien sûr plus aisément des équivalences si vos résultats sont convenables (et plus encore s'ils sont bons).

L'octroi d'équivalences est décidé uniquement par l'établissement sollicité (université, autre école) et peut varier d'un établissement à l'autre. Votre dossier sera étudié, et vous aurez éventuellement un entretien à passer et/ou une lettre de motivation à rédiger.

Les choses seront plus aisées si l'établissement qui accueille votre prépa a signé une (ou des) convention(s) avec d'autres établissements d'enseignement supérieur en vue de faciliter ces réorientations.

fleche-rouge Les raisons d'une réorientation

Il existe deux catégories d'élèves qui se réorientent en licence. Il y a ceux (les plus nombreux) qui ont fait la démonstration qu'ils ne sont pas à la hauteur et affichent des résultats insuffisants. Puis il existe des élèves en situation de réussite scolaire tout à fait convenable, voire bonne, mais qui réalisent que les débouchés de ces prépas (les grandes écoles de management) ne leur conviennent pas.

Dans le cas d'un échec en fin de deuxième année

Si la peur de "craquer" en prépa est forte chez les lycéens, au final, très peu échouent. La majorité des bacheliers ES (85%), qui parviennent en fin de deuxième année de CPGE économique et commerciale, option économique, réussissent un concours au moins en deux ans pile (92% en deux ou trois ans). Malgré tout, d'autres solutions existent pour ceux qui ne sont pas reçus.

fleche-rouge La validation des acquis

Tout étudiant parvenu en fin de deuxième année de CPGE est en droit de demander à une commission académique (dans laquelle siègent des représentants des CPGE et des représentants de l'université) la validation de ses acquis scolaires durant les deux années qu'il a passées en prépa.

Il bénéficiera ainsi de tout ou partie des 120 crédits ECTS et pourra négocier une équivalence pour se réorienter vers une deuxième ou une troisième année de licence universitaire. Cela vaut aussi pour certaines écoles, voire des IUT ou des STS.

fleche-rouge Le redoublement

Plutôt que d'entrer dans une école qui ne les intéresse pas, certains préfèrent redoubler... pour pouvoir postuler à nouveau auprès de l'école de leurs rêves l'année suivante. Attention, le redoublement n'est pas systématiquement accordé. C'est le conseil de classe qui décide !

À lire, aux éditions l'Etudiant
Bien choisir sa classe prépa 

Bien choisir son école de commerce

Pour en savoir plus sur… 

Les prépas
Test : êtes-vous fait pour faire des études en prépa ?
Nos palmarès des prépas scientifiques, économiques et littéraires.
Admission en classe prépa : des candidatures passées au crible.
Prépas : est-ce vraiment l'enfer ? L'enquête au-delà des clichés.
6 alternatives à la prépa “classique”.
Prépa : tiendrez-vous le choc ? Les conseils de 5 élèves de prépa.
Chat spécial “Bien choisir sa prépa” : l'Etudiant a répondu à vos questions.
APB : les astuces pour s'inscrire en prépa.
L'inscription en prépa : pour tous ?


L’orientation
Tous nos tests d'orientation gratuits 
Bien s'orienter après le lycée 
Les études par secteur 
Les métiers par secteur 
Les salons de l'Etudiant 
Les témoignages par filière

Les études
Les DUT qui plaisent aux employeurs
Ces IUT qui manquent de candidats
Vidéo : ils sont en DUT
Que fait-on vraiment en école d'ingénieurs ?
Ingénieurs : où sont les femmes ?
Admissions parallèles : quelles sont les meilleures filières pour entrer en école d’ingénieurs ?
Réussir ses études à l'université : la vérité sur 15 filières à la fac 
Oser la prépa : pour tous ?
Classes prépas : conseils pratiques pour réussir les concours
Prépa : est-ce vraiment l’enfer ?
Tchat : conseils pour réussir sa prépa HEC" : Éric Cobast vous a répondu

Pour aller plus loin : Le classement 2020 des prépas économiques et commerciales : quelle CPGE pour vous ? / Bac ES 2019 : nos pronostics sur les sujets

Sommaire du dossier
Retour au dossier Qu’est-ce qu’une prépa ? La sélection des prépas La prépa, un rythme de travail intense Existe-t-il des classes prépas réservées aux bacheliers ES ? Les bacheliers ES réussissent-ils bien en prépa ? Choisir sa classe prépa après un bac ES Bac ES : en cas d’échec en prépa, comment se réorienter ?