1. Etes-vous fait pour un DIMA ?

Etes-vous fait pour un DIMA ?

Envoyer cet article à un ami

Vos résultats scolaires au collège ne sont pas suffisants pour poursuivre des études dans la voie générale ? Vous avez déjà un projet professionnel ? Vous souhaitez en construire un après la 4e ? Une alternative à la classe de 3e ordinaire de collège s’offre à vous : la 3e prépa pro (ex-3e DP6).

Le DIMA, pour qui ?


Envisagez le DIMA (dispositif d’initiation aux métiers en alternance) si vous estimez avoir assez de maturité pour devenir pré-apprenti, c’est-à-dire partager votre temps entre la classe et l’entreprise. Le DIMA remplace l’apprentissage junior et les CPA (classes préparatoires à l'apprentissage) depuis la rentrée 2008, et est accessible aux élèves âgés de 15 ans minimum avant le 31 décembre de l’année de la rentrée scolaire prévue en DIMA.

Le calendrier scolaire


L’année scolaire suit le rythme de l’alternance : une semaine au CFA (centre de formation pour apprenti) ou au lycée professionnel et une semaine en entreprise, encadrée par un maître de stage. En classe, les élèves révisent les bases, remontant, si besoin, aux fondamentaux des classes de CM1 et CM2. Le pré-apprentissage permet de découvrir des métiers, pendant une année scolaire. Vous n’êtes pas rémunéré et garderez votre statut scolaire et les vacances qui vont avec.

Le dossier d'inscription


"A la rentrée 2011, le dossier pour entrer en DIMA était assez simple et les trois élèves ayant postulé ont été pris. Mais à la rentrée 2012, il devrait y avoir plus de sélection en DIMA, car le dispositif sera mieux connu", estime Alain Arribard, principal adjoint au collège Berthelot à Montreuil-sous-Bois (93).

Pour postuler en DIMA, parlez-en au principal du collège avant le conseil de classe du deuxième trimestre. Une fois le dossier déposé, il est examiné et le conseil de classe donne son avis. C’est ensuite l’inspecteur d’académie qui doit valider la demande.


Sommaire du dossier
Retour au dossier Etes-vous fait pour un DIMA ? Avez-vous le profil pour une 3e prépa pro ? Reportage dans une classe de 3e DP6 (devenue 3e prépa pro à la rentrée 2012) : 10 mois pour se reconstruire Alana, en 3e DP6 : "On m’envoyait au fond en me disant que je n’arriverais à rien !" Lucas, en 3e DP6 : "Je n’avais aucune envie de rester au collège !" Reportage dans une classe de DIMA : des grands enfants en costume de pâtissier Mohamed, en DIMA : "Cela ne sert à rien que je joue maintenant et que je galère après" Mamadi, en DIMA : "Si je n’avais pas ces problèmes de dos, cela me plairait" Joris, en DIMA: "Chez moi, je fais des créations en pâtisserie"