L'ENA transforme sa scolarité, sa sélection et ses épreuves de sortie

Par Amélie Petitdemange, publié le 15 Mars 2021
4 min

L'Ecole nationale d'administration (ENA) fait peau neuve avec une nouvelle scolarité depuis janvier 2021 et une modification des épreuves de sortie à partir de 2022. La sélection est aussi revue, avec des places réservées pour les prépas égalité des chances.

L'ENA fait sa mue et s'ouvre à de nouveaux profils. D'ici septembre 2021, l'école va ainsi doubler ses classes prépa Talents avec l'Inet (Institut national des études territoriales). La prépa Talents de Strasbourg passe ainsi à 24 étudiants et une nouvelle prépa Talents sera créée à Nantes en partenariat avec l'université. "Nous avons choisi Nantes car c'est une région où il n'y a ni Institut d'études politiques ni antenne de Sciences po Paris. Nous voulons aller chercher des étudiants qui n'imaginent pas que l'ENA est faite pour eux", déclare Patrick Gérard, directeur de l'ENA.

Par ailleurs, six places supplémentaires seront ouvertes à partir du concours 2021 et seront réservées aux candidats venant des classes prépas.

Ces créations font suite à l'annonce d'Emmanuel Macron, le 11 février, d'ouvrir d’ici la rentrée 2021 deux nouvelles prépas Talents dans chaque région afin de diversifier les profils des étudiants dans les écoles administratives. Ces prépas Talents (ex-CPI) sont dédiées aux boursiers de l’enseignement supérieur et ouvrent droit à une bourse de 4.000 euros.

Lire aussi

Nouveau stage en PME

L'ENA opère aussi une transformation de sa scolarité pour mieux préparer les étudiants à leur insertion professionnelle.

Un stage en PME est désormais obligatoire au cours de la scolarité. Jusqu'à présent, il y avait trois stages : un en préfecture, un autre dans une grande entreprise, et le troisième à l'international. Le stage dans une grande entreprise est remplacé par un stage en PME dans le département où les élèves font leur stage en préfecture. "Dans leur poste futur, ils réfléchiront davantage aux conséquences de leurs décisions et propositions de réformes pour les PME", explique le directeur de l'ENA.

Approche par compétences

La pédagogie est aussi revue, avec une approche par compétences. Depuis la promotion 2021–2022, elle est basée sur trois grandes compétences : "concevoir, mettre en œuvre et évaluer les politiques publiques", "piloter les transformations de l’action publique" et "exercer les missions essentielles de l’État".

Ces compétences sont complétées par des socles techniques sur les relations humaines, le dialogue social, les compétences comportementales… "Les élèves vont aussi avoir des coachs qui viennent de la haute fonction publique, ce qui n'était pas le cas avant", ajoute Patrick Gérard.

Lire aussi

Classement de sortie réinventé

Enfin, les épreuves du classement de sortie – qui permet de choisir son premier emploi – sont aussi modifiées. Les élèves seront évalués en trois temps : connaître et comprendre, appliquer, analyser. A la fin de la scolarité, les épreuves ne seront plus des épreuves de droit, économie ou finances publiques, mais des épreuves qui porteront sur ces compétences et seront davantage des mises en situation.

Les épreuves se dérouleront en plusieurs temps. Trois mises en situation individuelles et collectives se feront sous forme orale et/ou écrite. Une mission collective d’audit et/ou de conseil sera aussi proposée par une administration commanditaire, en lien avec l’analyse et l’évaluation d’une politique publique ou un projet de transformation. L'élève devra aussi rédiger un rapport individuel d’expertise, autour d’une problématique de son choix parmi plusieurs thématiques. Ce rapport fera l’objet d’une soutenance devant un jury.

Deux épreuves orales dans deux langues vivantes auront aussi lieu. Enfin, les élèves sont évalués au contrôle continu en éducation physique et sportive et reçoivent une appréciation notée quant à leur engagement et leur assiduité.

A l'issue de ces épreuves, les étudiants les mieux classés sont les premiers à sélectionner leur poste.

Articles les plus lus

A la Une fonction publique

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !