Coronavirus : la réforme du second cycle de médecine, des concours et thèses en études de santé est reportée

Par Mersiha Nezic, publié le 27 Avril 2020
5 min

Alors qu'enseignants et étudiants en santé sont au front contre le coronavirus, l'organisation des cursus subit les conséquences de la crise sanitaire. La réforme du second cycle des études de médecine, prévue pour la rentrée 2020, est reporté d’un an. Du côté des internes, le calendrier des stages et des thèses est modifié. Quant à la filière dentaire, le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin.

Le coronavirus bouscule l'organisation des études de santé alors qu’enseignants et étudiants sont mobilisés dans les hôpitaux partout en France dans la lutte contre la pandémie. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, ont décidé de modifier le calendrier des concours et la mise en place de la réforme du second cycle des études de médecine.

Lire aussi

Les ECNi auront lieu du 6 au 8 juillet

Celle-ci, prévue pour la rentrée 2020, est reporté d’un an. La mesure était très attendue par la conférence des doyens et par l'association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), en raison de la crise sanitaire. Sur le fond, la communauté médicale adhère à cette réforme pédagogique visant à remettre l'approche par compétences, et pas seulement par connaissances, au cœur de la formation. La réforme repense notamment les ECNi (épreuves classantes nationales informatisées), qui donnent accès à l’internat.

Si la réforme est reportée, "le nouveau référentiel de connaissances est mis en œuvre dès l’année 2020 et il constituera le programme officiel des connaissances du second cycle et le support d’évaluation pour les ECNi de 2023", précisent les deux ministres dans un communiqué commun. "À la lumière des difficultés actuelles, nous proposons un calendrier de mise en place de la réforme du deuxième cycle adapté et concerté, qui permet aux étudiants de bénéficier dès 2020 d’un maximum d’avancées pédagogiques", affirme Olivier Véran.

Cette année, les épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) auront lieu du 6 au 8 juillet, ou jusqu’au 10 juillet, en cas de problème technique.

Lire aussi

Internes : le calendrier des stages et des thèses est perturbé

La crise touche particulièrement les étudiants du troisième cycle. Les changements de lieu de stage, qui devaient intervenir le 1er mai, sont ainsi reportés d’un mois pour ne pas déstabiliser les services des hôpitaux qui comptent sur les internes, en pleine pandémie. A priori, les affectations du stage d’hiver sont toujours prévues pour novembre.

En outre, le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le passage de la thèse obligatoire pour l’accès au statut de "docteur junior". Entre 3.500 et 5.000 internes ont désormais jusqu'au 31 décembre pour soutenir leurs thèses. La date butoir avait été initialement fixée au 31 octobre.

Créé en juillet 2018, le statut de 'docteur junior' concerne les étudiants en fin de troisième cycle des études de médecine et de pharmacie inscrits en biologie médicale, c’est-à-dire les internes qui sont "en phase de consolidation". Celle-ci succède à une première "phase socle" puis à une deuxième "phase d'approfondissement".

Lire aussi

Le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin

Quant à la filière dentaire, le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin. Il était initialement prévu le 28 mai. L’accès au troisième cycle du cursus se fait aujourd’hui via un concours commun organisé en cinquième et sixième année. Comme en médecine, les candidats les mieux classés peuvent opter pour leur spécialité et leur lieu d’affectation en premier. Cette année, crise sanitaire oblige, les candidats ont un mois de plus pour se préparer.

Lire aussi