Crise sanitaire : les modalités des concours et examens pourront être adaptées

Par Dahvia Ouadia, publié le 06 Janvier 2021
2 min

Les modalités des concours et des examens dans l'enseignement supérieur et l'accès à la fonction publique pourront être adaptées si la situation sanitaire l'exige, prévoit une ordonnance du gouvernement publiée la veille de Noël.

Maintenir les concours et les examens reste un enjeu majeur pendant la crise sanitaire. Face à la recrudescence de l’épidémie, le gouvernement prévoit l’adaptation des modalités d’examens et de concours dans une ordonnance publiée la veille de Noël. Ces dispositions sont applicables depuis le 1er janvier 2021.

Anticiper les évolutions des modalités d’examens et concours

La volonté du gouvernement est d’anticiper "au besoin les modalités des concours et des examens d’accès à l’enseignement supérieur, d’obtention des diplômes et d’accès à la fonction publique", précise Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement à l’issue du Conseil des ministres du 23 décembre.

Cette ordonnance concerne donc aussi le bac et permet de l’adapter "si la situation sanitaire l’impose", précise le gouvernement.

Lire aussi

Quelles évolutions des modalités ?

Si vous devez passer des partiels ou un concours, sachez que les établissements pourront adapter les épreuves "dans le respect du principe d’égalité de traitement entre les candidats".

Ainsi, la nature des épreuves, leur contenu, les coefficients peuvent être modifiés. Les conditions d’organisation peuvent aussi évoluer pour passer à distance notamment.

Concernant les concours de la fonction publique, ces adaptations peuvent porter sur les épreuves, les sélections et modalités "d’obtention d’une qualification ou d’un diplôme d’accès à la fonction publique", précise l’ordonnance.

Attention, dans tous les cas, les candidats devront être informés de ces adaptations dans un délai de deux semaines avant le début des épreuves.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !