1. Culture, marché de l’art, luxe : formation internationale recherchée
Partenariat

Culture, marché de l’art, luxe : formation internationale recherchée

Envoyer cet article à un ami
Culture, art et luxe, quelle formation ? // © AdobeStock
Culture, art et luxe, quelle formation ? // © AdobeStock

L’Hexagone rayonne mondialement dans trois secteurs : la culture, le marché de l’art et le luxe. Si ces trois filières vous attirent, vous allez vite constater qu’une formation professionnelle internationale et de haut niveau s’impose. C’est ce que propose l’EAC (École d'Art et de Culture), l’école de référence pour les métiers du marché de l’art, du management de la culture et du luxe, reconnue par le ministère de la Culture depuis 2000. Quelque 80 % des diplômé(e)s de l’EAC trouvent l’emploi de leurs rêves en moins de 6 mois. Et vous, prêt(e) à rayonner ?

L’avez-vous déjà constaté lors de vos voyages à l’étranger ? Le prestige culturel français était arrivé avant vous ! Dans de très nombreux pays, le French Style s’impose et fait parler. Paradoxalement, ce n’est pas en se tournant vers soi qu’un pays rayonne, c’est en s’ouvrant au maximum vers l’extérieur. Si la culture, le marché de l’art et le luxe se sont autant développés, c’est qu’ils se sont professionnalisés dès les années 1980 pour répondre à des besoins toujours plus exigeants des professionnel(le)s. Pour l’EAC, la grande école spécialisée sur ces secteurs, le concept de rayonnement culturel implique inévitablement un esprit et un enseignement tournés vers l’international.

Des parcours en cinq ans, certifiés par l’État

L’EAC naît en 1985. Son objectif ? Former des jeunes professionnel(le)s du secteur de l’art, de la culture et du luxe. Les diplômes sont accessibles en 3 ans (Bachelor) ou 5 ans (Mastère). En culture : le Bachelor Communication et médiation culturelle et le Mastère Management culturel. En marché de l’art : le Bachelor Marché de l’art et le Mastère Management du marché de l’art, un cursus 100 % en langue anglaise, accessible en alternance, ainsi qu’un double diplôme Droit-Marché de l’art, en quatre ans, qui ouvre la possibilité de devenir commissaire-priseur. Enfin, dans le luxe : Bachelor Marketing du luxe et de l’industrie joaillière, et le Mastère Management du luxe et des savoir-faire d’excellence, des doubles diplômes uniques avec l’Institut National de Gemmologie, accessibles en alternance. Tous les enseignants de l’EAC sont des professionnel(le)s du monde des arts et des lettres, de la communication et du management, ainsi que des universitaires spécialisé(e)s. Leur pluridisciplinarité vous donnera le meilleur de la pédagogie en apportant en cours les problématiques des pros et en vous faisant travailler sur des cas réels comme si vous étiez déjà en activité.

Art, culture, luxe : des programmes de mobilité dans toute l’Europe

En plus de ses deux campus à Paris et Lyon, l’EAC abrite un campus à Shanghai. Membre de la Charte Erasmus depuis 2006, l’école a signé des programmes de mobilité avec des établissements universitaires et des écoles dans toute l’Europe : Italie, Hongrie, Allemagne, Espagne, Lituanie, etc., auxquels s’ajoutent des accords de mobilité bilatéraux avec des établissements au Japon, en Corée, en Chine, etc. Grâce à ces dispositifs, vous pourrez faire une partie de vos études à l’étranger. Ces partenariats se concrétisent en doubles diplômes (avec l’UIC à Barcelone) ou en diplômes passerelles, les diplômes de l’EAC étant tous reconnus par l’État.

Et si vous ne venez pas à l’international, aucun problème : c’est l’international qui viendra à vous ! Chaque année, l’école accueille 12 % d’étudiants venus d’autres pays d'Europe, d’Afrique du Sud, de Corée, de Taïwan, de Turquie, de Russie, de Chine, du Japon, du Brésil… Quel que soit le campus de votre choix, pas de doute, vous serez formé(e)… au rayonnement culturel !

80 % des diplômé(e)s de l’EAC ont une place de choix !

Les débouchés de l’EAC sont nombreux. La première école en management des arts, de la culture et du luxe assure à près de 80 % de ses diplômé(e)s de trouver des places de choix en moins de 6 mois.

– Dans les métiers de la culture, les alumni travaillent dans les industries culturelles (cinéma, audiovisuel, télévision, multimédia, édition, presse, etc.), les arts de la scène (théâtre, opéra/chant, danse, musiques actuelles, arts du cirque, etc.) et les organisations culturelles (ministères, collectivités, musées, centres d’art, événementiel, tourisme, mécénat, ambassades, marketing, etc.).

– Côté marché de l’art, ils/elles occupent les emplois de galeristes, d'antiquaires, d'experts en objets d’art, de commissaires-priseurs, de courtiers d’art ou de responsables communication et marketing pour des maisons de vente.

– Dans le secteur du luxe, la moitié d’entre eux/elles travaillent dans la bijouterie-horlogerie, 19 % dans la mode et l’habillement, 12 % dans les parfums et cosmétiques et 10 % dans les accessoires de mode.

Pour en savoir plus sur l’EAC, c’est par ici !