1. ENSAD : les Arts-Déco, près de 250 ans d’expérience en arts appliqués
Décryptage

ENSAD : les Arts-Déco, près de 250 ans d’expérience en arts appliqués

Envoyer cet article à un ami

Créée en 1766 par Jean-Jacques Bachelier, l’ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs), alors École royale gratuite de dessin, était reconnue officiellement par lettres patentes du roi Louis XV en 1767. Aujourd’hui, son diplôme de concepteur-créateur en arts décoratifs attire chaque année plusieurs centaines d’élèves. Le point sur la célèbre école des Arts-Déco avec Céline Manceau, auteure de Bien choisir son école d’art, aux éditions l’Etudiant, dont voici quelques extraits.

Dès son origine, l'École royale avait pour objectif de développer les métiers liés aux arts afin d'accroître la qualité des produits industriels. Elle était réputée pour son apprentissage rigoureux du dessin qui formait, parmi les meilleurs artisans, des artistes créateurs.

Après avoir changé plusieurs fois de nom, l'école devint officiellement, en 1877, l'École nationale des arts décoratifs, puis prit son nom définitif d'École nationale supérieure des arts décoratifs en 1927. Elle est située rue d'Ulm, à Paris, dans des locaux aménagés d'après un projet de Luc Arsène-Henry et Philippe Starck.

 
Cinq années d'études à l'ENSAD

 

L'ENSAD propose un cursus en dix semestres (300 ECTS [système européen de transfert et d'accumulation de crédits]) qui donne le grade de master depuis 2012. Elle accueille environ 700 élèves.

Les trois premières années d'études permettent l'apprentissage des basiques et fondamentaux, ainsi qu'une initiation au projet. Les deux dernières années sont consacrées à un approfondissement dans le secteur choisi et à une initiation à la recherche. 
 

fleche-rouge Dix spécialités au choix

La première année est commune à toute la promo. À la fin de cette année qui ne peut être redoublée, les étudiants doivent opter pour l'une des dix spécialités de l'école : cinéma d'animation, architecture intérieure, art-espace, design graphique-multimédia, design objet, image imprimée, photo-vidéo, scénographie, design textile et matière, design vêtement.
 

fleche-rouge Un stage de trois mois

Un stage de trois mois minimum est au programme. Il se déroule pendant les vacances d'été, après la deuxième, la troisième ou la quatrième année, en France ou à l'étranger.Il peut éventuellement être fractionné en deux ou trois stages. La scolarité s'achève par un mémoire et un grand projet de fin d'études.

 
Le concours d'entrée aux Arts-Déco

 

Le concours d'entrée à l'ENSAD est accessible aux bacheliers âgés de 25 ans au plus au 31 décembre de l'année d'inscription. Pour s'inscrire (à partir de mi-janvier), il suffit de se connecter sur le site de l'école.

fleche-rouge Admissibilité : un dossier artistique, un entretien

L'admissibilité repose sur un dossier artistique de dix pages environ avec des originaux (comprenant photos, textes, croquis ou encore des maquettes...), réalisé à partir d'un sujet donné (vous trouverez les annales sur le site de l'école). Ce dossier doit être conçu en quatre jours puis retourné à l'école, avec une lettre de motivation dactylographiée.

Si votre dossier est retenu, vous serez convoqué un mois plus tard à un entretien pour expliquer votre travail, votre motivation, et montrer votre connaissance de l'école et des métiers auxquels elle forme. Il faudra aussi fournir un second dossier de travaux personnels (sans thème).

fleche-rouge Admission : création et connaissances générales

L'admission comprend deux épreuves : une épreuve de création suivie d'un oral de connaissances générales. L'épreuve de création se déroule pendant une matinée (2h30) et exige des candidats de s'exprimer sur différents plans (dessin, volume, expression plastique et rédaction d'un texte) avant de commenter leur travail.

L'oral (de niveau bac) se déroule en deux temps. Tout d'abord, il faut situer un livre (tiré d'une liste bibliographique fournie au moment de l'inscription au concours) dans son contexte (historique, philosophique, culturel) et indiquer le sens que l'auteur a voulu lui donner.

Ensuite, il faut commenter la reproduction d'une œuvre (peinture, graphisme, architecture, design, mode, cinéma, etc.) en se montrant attentif à son contenu manifeste, et sans oublier de la resituer également dans son contexte (historique, sociologique et culturel). L'école conseille aux élèves de fréquenter assidûment les musées et expositions pour préparer cette épreuve.

 
Des passerelles pour intégrer l'école à partir de bac+1

 

L'ENSAD propose également une admission en deuxième et quatrième années.

fleche-rouge L'admission en deuxième année

L'admission en deuxième année est ouverte aux élèves ayant effectué une première année d'études validée dans une école d'art placée sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, ou dans une université, ou encore détenteurs d'un BTS ou d'un DMA. Pour postuler, il faut être âgé de 26 ans au plus au 31 décembre de l'année d'inscription.

fleche-rouge L'admission en quatrième année

L'admission en quatrième année est accessible aux diplômés de niveau bac+3 (licence, DNAT, DNAP) à bac+5 (DNSEP). Les professionnels peuvent également se porter candidats. Pour postuler, il faut avoir 28 ans au plus au 31 décembre de l'année d'inscription.

Le concours repose sur la présentation d'un dossier de travaux artistiques (au maximum 20 planches et un carnet de recherches), d'un CV et d'une lettre de motivation. Si votre candidature est retenue, vous passerez un entretien qui portera en partie sur votre dossier personnel de travaux artistiques.

 
ENSAD : quels débouchés ?

 

Une fois diplômés, les élèves peuvent travailler dans le graphisme et l'audiovisuel : multimédia, identité visuelle, générique et habillage de chaîne de télévision, illustration, édition imprimée, muséographie, communication institutionnelle, packaging, publicité, animation et signalétique.

L'ENSAD permet également de trouver des débouchés dans le design, l'architecture intérieure ou la scénographie, dans les secteurs de l'industrie du cinéma et de la télévision, du mobilier, du textile, du théâtre, du vêtement.


En bref : l'École nationale supérieure des arts décoratifs
Diplôme de concepteur-créateur en arts décoratifs • 10 spécialisations : cinéma d'animation, architecture intérieure, art-espace, design graphique-multimédia, design objet, image imprimée, photo-vidéo, scénographie, design textile et matière, design vêtement • Admission en 1re année : bac, avoir moins de 26 ans ; concours (sur dossier artistique et entretien, épreuve de création et entretien de connaissances générales) • Admission parallèle en 2e année : 1re année d'études d'arts plastiques dans un établissement d'enseignement placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication ou une université, BTS en arts appliqués ou DMA ; concours (présélection sur ­dossier, admission sur entretien), avoir moins de 27 ans • Admission parallèle en 4e année : DNAT, DNSEP, DNSAP, licence ou maîtrise d'arts appliqués, diplôme de la FÉMIS (école nationale supérieure des métiers de l'image et du son), diplôme d'architecte ; concours (présélection sur dossier, admission sur entretien), avoir moins de 29 ans • Durée des études : cinq ans. • Frais de sélection : 50 euros.

ENSAD, 31, rue d'Ulm, 75240 Paris cedex 05, tél. 01 42 34 97 00, ensad.fr.

 

Bien choisir son école d'artPOUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
 
"Bien choisir son Ecole d'Art", par Céline Manceau.



Sommaire du dossier
Retour au dossier ENSAD : les Arts-Déco, près de 250 ans d’expérience en arts appliqués ENSBA : les Beaux-Arts, l’école de la pluridisciplinarité ENSCI : les Ateliers, l’art au service de l’industrie