1. "Un tiers de nos étudiants partent à l’étranger"
Interview

"Un tiers de nos étudiants partent à l’étranger"

Envoyer cet article à un ami

Philippe Le Bihan est directeur de Créapole. Cette école privée propose des formations dans des domaines variés, de la mode au multimédia, en passant par le design et l’architecture intérieure.

Quels sont les domaines auxquels sont formés vos élèves ?

 
"En première année, les étudiants abordent sept domaines différents : la mode, la communication visuelle multimédia, le design produit, le design transport, l’architecture intérieure, le jeu vidéo et animation, et l’art design. Cette année de classe préparatoire intégrée permet aux étudiants de découvrir concrètement tous ces domaines, à travers une vingtaine de projets, avant de s’orienter vers l’un d’entre eux. S’ensuivent quatre ans de spécialisation pendant lesquels nous privilégions un enseignement pragmatique. Les étudiants apprennent à apporter une réponse créative pertinente sur un projet, en prenant en compte le contexte économique, sociétal, mais aussi à être capables d’argumenter leurs propositions."
 

Quel est votre mode de sélection ?

 
"Nous recevons les candidats et candidates sur rendez-vous. Pour entrer en première année, nous n’attendons pas des étudiants qu’ils sachent dessiner, mais nous apprécions qu’ils nous présentent des réalisations personnelles s’ils en ont. Ils doivent aussi passer un test de créativité. Et bien sûr, faire preuve de motivation. Il s’agit d’évaluer leur capacité à traduire à travers une production graphique une réponse à une problématique. Pour entrer directement en deuxième année, c’est le book qui devra convaincre, ainsi que la capacité à défendre sa candidature."
 

Les stages ont-ils une grande importance dans la formation ?

 
"Nous avons au sein de l’école quatre personnes dédiées au placement des étudiants en stages en entreprises, en France et à l’international. En cinq ans d’études, un étudiant passe au minimum un an en entreprise. Sans compter les études de cas réels, où les étudiants sont mis en situation de proposer des projets qui sont achetés par les entreprises - ce qui leur permet aussi de contribuer à financer leurs études. En pratique, deux tiers des étudiants sont déjà embauchés au moment de l’obtention de leur diplôme. Nous avons 100 % d’insertion six mois après la sortie de l’école. Chaque année, fin mars, nous invitons 8000 entreprises du monde entier à venir voir les projets de fin d’études des étudiants. L’occasion pour elles de rencontrer les profils qu’elles recherchent et recruter leurs futurs collaborateurs ! Un tiers de nos étudiants partent à l’étranger. Certaines destinations où la demande en design est importante ont particulièrement le vent en poupe : la Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Russie…"

Plus d’infos sur www.creapole.fr

Sommaire du dossier
Retour au dossier "On n’a pas un style à 15 ou 16 ans" "Un tiers de nos étudiants partent à l’étranger" "Le statut de free-lance est fréquent dans ces métiers" "Pour réussir, il faut faire preuve de maturité"