Design : les formations préférées de Philippe Holland, graphiste chez PSA-Citroën

Par Sophie de Tarlé, publié le 11 Février 2010
2 min

BANC D'ESSAI - Quelles sont les meilleures écoles de design d'objet selon les professionnels ? Dans lesquelles recrutent-ils en priorité ? Pour la huitième année, l'Etudiant a interrogé des pros du secteur pour établir notre banc d'essai passant au crible 27 établissements et vous délivrer leurs précieux conseils pour choisir votre futur cursus.

Philippe Holland, 40 ans, est responsable style graphiste chez PSA-Citroën.

Diplômé en 1990 du Art Center College of Design (situé en Californie ; une branche européenne existait en Suisse jusqu’en 1995), puis designer indépendant, il travaille ensuite comme designer chez Johnson Controls (Allemagne),  chez PSA à Sochaux et chez Citroën, à Paris.

 

Mes formations préférées

 
Ex aequo. Creapole, École de design Nantes-Atlantique, Strate Collège Designers, ISD Valenciennes

 
D’où viennent les derniers recrutés ?

 
École de design de Séoul (Corée du Sud), Creapole, école de design automobile de l’université de Pforzheim (Allemagne)

"Le Strate Collège a toujours eu une formation spécifique sur l’automobile. Mais à mon avis, cette école traverse une période un peu difficile. En effet, beaucoup de leurs intervenants viennent de chez Renault. Du coup, il y a une certaine uniformité dans les portfolios qui nous sont envoyés par leurs diplômés. Ils ont tous un look Renault ! Creapole est plus versé dans le créatif, mais traverse aussi, à mon sens, une période difficile avec le départ d’un de ses enseignants. L’ISD Valenciennes, pour sa part, a toujours eu une pédagogie axée sur la technique, avec une formation poussée sur le modelage numérique. Toutefois, je dois préciser qu’il n’y a pas de diplômés de Valenciennes dans mon équipe. Ce sont les trois écoles en France pour faire du design transport. Enfin, l’école de design de Nantes a, je crois, une bonne réputation dans le design produit."

 

Mon conseil
  

"Le marché de l’emploi n’est pas très favorable. Dans les prochaines années, nous n’embaucherons que le top du top."

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !