Études d’art : le DMA arts de l’habitat

Par Céline Manceau, publié le 24 May 2013
4 min

Les titulaires du DMA arts de l’habitat sont capables de prendre en charge de A à Z la réalisation d’objets ou d’éléments de décoration concernant l’habitat. Les explications de CÈline Manceau, extraites de Bien choisir son Ècole d’art, publiÈ aux Èditions l’Etudiant.

Le DMA arts de l'habitat offre des débouchés au sein de PME (petite et moyenne entreprise) d'ameublement et de décoration, d'agences de création de modèles et de prototypes ou encore d'organismes responsables de la conservation du patrimoine notamment.

Le DMA arts de l'habitat comporte deux options : décors et mobiliers, et ornements et objets.

La première option comprend six spécialités (ébénisterie, marqueterie, menuiserie en sièges, décors et traitements de surfaces, tapisserie, sculpture sur bois) et la seconde, cinq spécialités (ciselure, gravure en modelé, gravure ornementale, conception application métal, tournage d'art).


La spécialité ébénisterie

La spécialité ébénisterie permet, de manière traditionnelle, de fabriquer des meubles et de les recouvrir de bois de placage. Aujourd'hui, les ébénistes peuvent travailler avec d'autres matériaux (le métal, le verre ou des matériaux de synthèse).

Cette spécialité débouche sur la réalisation de meubles de grande qualité, éventuellement en petite série, sur de la copie ou la restauration de mobilier des XVIIe et XVIIIe siècles.


L'option marqueterie

La marqueterie, c'est l'art d'orner les surfaces planes des meubles par l'application, au moyen de colles, d'éléments de placage.

Le métier de marqueteur exige de maîtriser les différentes techniques des matériaux utilisés (bois naturels ou teintés, métaux, papiers ou matières d'origine animale : os, écaille de tortue, ivoire, etc.).

L'enseignement passe par des notions d'ébénisterie, un long apprentissage manuel et une formation artistique.


La menuiserie en sièges

Le menuisier en sièges travaille, lui, le bois massif pour réaliser des carcasses ou des fûts pour des chaises, des canapés ou des fauteuils, mais aussi des consoles, des chandeliers, des lustres, des paravents, des bois de lits, etc.

Attention, pour exercer ce métier, il est indispensable de connaître la géométrie.


L'option décors et traitements de surfaces

La spécialité décors et traitements de surfaces concerne l'application de vernis ou de laques sur les surfaces d'un objet en bois, en vue de le protéger et également de le décorer.

Les techniques anciennes sont toujours appliquées sur des meubles de style. Sur le mobilier contemporain, des procédés plus récents peuvent également être utilisés.


La spécialité tapisserie

La spécialité tapisserie exige, outre un savoir-faire technique, des goûts sûrs en matière de décoration pour harmoniser les matières et les couleurs (rideaux, tentures, décors drapés, tissus des murs et des sièges), et une bonne connaissance des différents styles.


La sculpture sur bois

La sculpture sur bois débouche sur des emplois de restaurateur ou de copiste de meubles anciens, ou sur des métiers dans la publicité ou le cinéma. La formation nécessite de bien connaître le dessin et d'être habile de ses mains.


L'option ciselure

La ciselure, c'est l'art de décorer le métal sous toutes ses formes : cuivre, laiton, bronze, étain, métaux précieux, etc.

Il existe plusieurs techniques de ciselure que vous devez toutes apprendre afin de trouver des débouchés, soit dans l'artisanat d'art, soit dans les bureaux d'études d'entreprises industrielles.


La conception application métal

La spécialité conception application métal (ou monture en bronze) permet d'apprendre à travailler le cuivre et ses alliages dans le domaine du mobilier, du statuaire, du luminaire, de l'art liturgique et de l'orfèvrerie.

Le XVIIIe siècle est considéré comme l'âge d'or des bronziers. Aujourd'hui, le design fait appel à des bronziers pour qu'ils interviennent sur ses créations. Cette spécialité continue de transmettre les techniques ancestrales, mais s'adapte aussi aux nouveaux matériaux utilisés dans la conception d'objets.


L'option tournage d'art

Le tournage d'art consiste à concevoir, à partir d'un tour, des pièces arrondies en métal qui serviront notamment pour la fabrication de meubles, de luminaires, etc.

Le tourneur travaille essentiellement pour l'industrie du luxe.


La gravure ornementale

La spécialité gravure ornementale débouche sur des emplois dans la joaillerie, l'orfèvrerie, la bijouterie. Les graveurs incisent des bijoux, par exemple, ou des éléments de meubles.


La spécialité gravure en modelé

Le graveur en modelé (anciennement appelé graveur sur acier) réalise des modèles unique, gravés en creux ou en relief, pour permettre la fabrication par moulage ou par frappe d'objets usuels, ornementaux contemporains ou de style.



Bien choisir son école d'artPOUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
 
"Bien choisir son Ecole d'Art", par Céline Manceau.



Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !