Études d’art : le DMA arts textiles et céramiques

Par Céline Manceau, publié le 24 May 2013
2 min

Selon les établissements, le DMA arts textiles et céramiques permet de se spécialiser dans l’une ou l’autre des techniques. Les explications de Céline Manceau, extraites de Bien choisir son école d’art, publié aux éditions l’Etudiant.

La dominante céramique


La dominante céramique vise à former des artisans créateurs capables de fabriquer des produits céramiques, de les décorer et de les vendre.

Ce DMA permet également d'être spécialiste-conseil, pour réaliser des projets à la commande (le 1 % des collectivités locales), ou concepteur-réalisateur dans un bureau de création d'une moyenne entreprise.


La dominante arts textiles

La dominante arts textiles comprend trois spécialités : broderie, tissage-maille et tapisserie.

Les brodeurs trouvent des débouchés dans la mode, l'ameublement ou encore le spectacle.

Les tisseurs sont employés dans l'industrie textile ou s'installent comme artisans.

Enfin, les tapissiers sont surtout sollicités pour décorer des intérieurs, des stands d'exposition, etc.

Pour tous ces métiers, il est également possible de trouver des emplois de formateurs dans des associations ou encore des centres de loisirs.

Parmi les lycées proposant le DMA textiles et céramiques, on peut citer le lycée Gilles-Jamain à Rochefort (17), le lycée du Gué-à-Tresmes à Congis-sur-Thérouanne (77), le lycée Jean-Pierre-Vernant à Sèvres (92) et le lycée des métiers des arts, du spectacle et de la création textile la Source, à Nogent-sur-Marne (94).



Bien choisir son école d'artPOUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
 
"Bien choisir son Ecole d'Art", par Céline Manceau.



Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !