En immersion dans un cours d’arts visuels à l’Atelier de Sèvres

Par Pauline Bluteau, publié le 21 Octobre 2021

VIDÉO. Quelques jours après leur rentrée, les étudiants en première année d’arts visuels à l’école de l’Atelier de Sèvres ont réalisé un projet d’anamorphose avec un photographe professionnel. L’Etudiant les a suivis le temps d’une journée.

Les coups de pinceaux s’enchainent et ne se ressemblent pas. Du noir, du gris clair ou du gris foncé, pinceaux ou rouleaux à la main, traces de peinture sur les bras, les jambes et parfois les cheveux, la petite dizaine d’étudiants en première année d’arts visuels ne s’arrête pas… ou juste pour aller prendre l’air quelques minutes dans la cour de l’Atelier de Sèvres (Paris). Pendant une semaine, ils mènent un projet d’anamorphose avec le photographe Georges Rousse.

Le principe est simple : dans une pièce de l’école, les étudiants ont tracé un cercle, en trois dimensions. Un cercle et des demi-cercles qu’il faut repeindre pour donner vie à cette œuvre, visible correctement à un unique endroit de la pièce, comme un trompe-l’œil. À cet endroit est pour l’instant posée une chambre noire, un appareil photo d’un autre temps, qui servira à capturer l’œuvre finale de Georges Rousse et de ses apprentis.

Une rentrée en école d’art placée sous le signe de la découverte

Lorsque l’on arrive sous les combles de l’établissement, on ne sait plus si ce sont des ouvriers, des peintres en herbe ou des étudiants qui s’affairent. Dans la pièce, assez blanche, avec seulement quelques fenêtres, deux projecteurs sont installés, une chambre noire donc et surtout du gros scotch bleu. L’odeur de la peinture envahit la pièce. "Oh non, j’en ai dans les cheveux !", s’écrit une des élèves.

La veille, la petite troupe a tout installé : "Sur l’appareil photo, on a placé la figure que l’on veut représenter dans l’espace. On travaille en binôme : une personne se place dans la chambre noire et indique à l’autre où il doit placer le scotch… sauf que dans la chambre noire, l’image est à l’envers, c’est très compliqué de parler de droite ou de gauche pour se faire comprendre !", explique Elia, une des élèves. Une toute nouvelle technique que les étudiants commencent juste à maîtriser. Quelques détails doivent encore être apportés. "Il faut replacer le scotch là, quelqu’un peut m’aider ?", "Ah non, moi je n’y vois rien dedans, demande à Ethel !"

Les différentes étapes du projet d'anamorphose dans la future salle de classe.
Les différentes étapes du projet d'anamorphose dans la future salle de classe. // © Photo fourni par le témoin

Lire aussi

Apprendre de nouvelles techniques artistiques

Pendant qu’un minuscule bout de scotch bleu est replacé correctement, derrière, les autres étudiantes continuent de peindre. L’œuvre sera noire, rouge et gris clair. "On a mis du gris en sous-couche pour que le rouge ressorte mieux sur la photo ensuite", poursuit Elia. Du sol au plafond, les étagères, le radiateur, les poutres, tout doit être repeint. "On a quand même bien avancé déjà", s’exclame Emiliana, pour qui la peinture n’est pas vraiment un centre d’intérêt. "Moi, je suis plutôt photo-vidéo, je ne m’attendais pas du tout à faire de la peinture à la rentrée !"

C’est justement l’objectif de ce projet : permettre aux étudiants d’apprendre à se connaitre tout en maitrisant différentes techniques d’arts visuels. Ils peignent mais le projet final reste la photo, un élément central qu’ils devront ensuite faire imprimer. À côté, ils mènent aussi des projets de sérigraphie. Chacun peut imaginer ce qu’il souhaite en lien avec le projet principal. Certains dessinent, impriment, d’autres prennent des photos, filment… Les cerveaux sont en ébullition. "Pour l’instant, je ne sais pas trop ce que je vais faire de tout ça mais ça va venir", se rassure Ethel. À 17 heures, les étudiants commencent à s’impatienter. "Bon, on finira demain non ? On va juste nettoyer les pinceaux avant de partir !"

Tous ont hâte de voir le résultat, d’autant plus que cette œuvre est vouée à durer dans le temps : cette pièce leur servira toute l’année de salle de cours.

En cours d'arts visuels, les étudiants apprennent à mélanger les techniques artistiques.
En cours d'arts visuels, les étudiants apprennent à mélanger les techniques artistiques. // © Photo fourni par le témoin

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !