Études de mode : les métiers qui s'offrent à vous

Par Isabelle Fagotat, publié le 18 Octobre 2021
4 min

En fonction de votre profil et de votre spécialisation, la mode peut vous ouvrir différentes voies. Car en plus de concevoir des vêtements, il faut aussi savoir les fabriquer et les vendre tout en restant à la pointe des activités émergentes.

Designer textile, modéliste, acheteur, chef de produit, ingénieur… Les études de mode peuvent déboucher sur de nombreux métiers, dans le domaine de la création et de la fabrication mais aussi de la vente, du marketing et de la communication. Petit tour d'horizon.

Lire aussi

Des débouchés dans la création et la fabrication

À l’origine d’une robe, d’une casquette ou d’une paire de bottes, il y a un designer de mode qui imagine et dessine le produit puis un modéliste qui réalise le prototype. Le designer textile travaille quant à lui sur les motifs et les imprimés. Il peut s’appuyer sur des brodeurs, bijoutiers-joailliers, ingénieurs textile… Vient ensuite la phase de fabrication à plus grande échelle grâce aux couturiers, piqueurs, plisseurs et retoucheurs qui travaillent sous la responsabilité d’un chef d’atelier.

De nombreux métiers dans l'univers de la mode qui peuvent s’exercer très différemment. Après vos études, vous pouvez intégrer une maison de mode, être recruté par une marque ou créer votre entreprise. Diplômée en 2017 du DNSEP design textile de la HEAR (Haute école des arts du Rhin), Cécile a décidé de franchir le pas. "Je viens de créer ma gamme de tissus que je fais imprimer en Alsace et j’ai ouvert une boutique à Mulhouse (68). Je réalise des cabas et des coupons sérigraphiés et j’espère pouvoir développer prochainement les grands formats", résume-t-elle.

Lire aussi

La mode, une industrie

Mais au-delà du design et de la conception, la mode est une industrie. Elle représente, selon le DEFI – qui regroupe diverses fédérations du secteur – près de 4.000 entreprises, plus de 600.000 emplois et un chiffre d’affaires de 154 milliards d’euros. Les profils orientés vente et marketing sont donc aussi recherchés.

"Il y a plus de postes dans la partie business de la mode que dans le domaine de la création. Il faut des acheteurs chargés de trouver les tissus, fils et boutons, des responsables marketing qui interviennent en boutique et sur les sites Internet, mais aussi des visual merchandisers, des chefs de produits, des spécialistes de la qualité… ", énumère Anne Balas-Klein, directrice de Lisaa Paris mode.

Lire aussi

Des domaines en pleine émergence dans le secteur de la mode

La profession est également touchée par les problématiques sociales et environnementales : pollution, travail des enfants, ouvriers sous-payés… Conséquence : les équipes deviennent plus attentives à leur impact en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). "L’enjeu de durabilité est apparu très fortement ces dernières années. Ces problématiques engendrent le développement de nouveaux métiers tels que les RSE managers", analyse Tancrède de Lalun, directeur du Global merchandising chez Balmain.

Enfin, de plus en plus de marques s’intéressent aux données accessibles sur le web. Elles recrutent des spécialistes de la data et de l’intelligence artificielle capables de leur fournir de nouveaux outils pour développer leur activité auprès de leur clientèle. Vous l'aurez compris, il y a forcément une place pour vous dans le milieu de la mode.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !