Formations artistiques : esthétique-cosmétique

publié le 13 Janvier 2009
2 min

Deux secteurs sont abordés ici : d’une part celui de l’esthétique (soins et vente en boutiques ou en instituts), qui peut s’envisager avec le seul CAP, d’autre part celui de la conception de produits cosmétiques, qui nécessite une formation scientifique poussée.

CAP et plus


 Le CAP esthétique-cosmétique forme à la réalisation de maquillages et de soins du corps ou du visage. Un approfondissement est ensuite possible grâce au BP esthétique-cosmétique-parfumerie, ou au bac professionnel esthétique-cosmétique-parfumerie.

Le BTS


 Le BTS esthétique-cosmétique se prépare en deux ans après le bac dans une cinquantaine d’établissements. En théorie, ce BTS forme des techniciens de laboratoire chargés d’effectuer des contrôles qualité sur les produits cosmétiques. Dans les faits, il débouche sur des emplois de vendeur-conseil ou de responsable de point de vente.

Les certificats d’école


Dans le domaine de la vente, une douzaine d’établissements privés délivrent des certificats de conseiller en parfumerie ou en cosmétique. Les admissions se font à bac ou à bac + 2, pour une ou deux années d’études, et leurs tarifs oscillent entre 1200 et 4500 € l’année.

Pour se spécialiser dans le maquillage artistique (théâtre, cinéma, photographie, mode), les places sont rares, et un bon carnet d’adresses est indispensable. Le seul établissement public à y former est l’école de l’Opéra national du Rhin. La formation est gratuite et dure trois ans. Il existe également quelques écoles privées, souvent coûteuses (de 3000 à 6000 € par an).

Les formations artistiques : animation, architecture, arts plastiques, arts du spectacle, audiovisuel et cinéma, décoration, design graphique, esthétique cosmétique, mode, multimédia, musique, patrimoine, photographie

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !