1. La création de cosmétiques
Décryptage

La création de cosmétiques

Envoyer cet article à un ami

Deux secteurs sont abordés ici : d’une part celui de l’esthétique (soins et vente en boutiques ou en instituts), qui peut s’envisager avec le seul CAP, d’autre part celui de la conception de produits cosmétiques, qui nécessite une formation scientifique poussée.

La création de produits cosmétiques ou de parfums ne peut s’envisager sans de solides connaissances en chimie. Plusieurs diplômes scientifiques permettent de travailler dans l’industrie cosmétique en recherche et développement ou en production, en tant que nez, évaluateur de parfum, ingénieur, collaborateur d’ingénieur ou encore contrôleur qualité...

BTS et DUT

 
Les BTS chimiste, bioanalyses et contrôles et les DUT chimie, génie biologique, génie chimique-génie des procédés permettent de travailler en recherche et développement comme collaborateur d’ingénieur. Les techniciens issus de ces formations étudient les problèmes liés à la conception de nouveaux produits cosmétiques, en observant notamment les réactions qu’ils produisent sur des cellules vivantes. À la différence des BTS, les DUT ouvrent sur des poursuites d’études.

Les licences pro


Une dizaine de licences professionnelles sont proposées dans le domaine de la cosmétique et de la parfumerie : formulation cosmétique au Havre, process et produits de l'industrie cosmétique à Aix-Marseille 3... Elles se préparent en un an après un bac +2.

À bac + 5


Plusieurs masters conduisent aux métiers de parfumeur, d’aromaticien ou de cosméticien. Citons par exemple le master arômes, parfums, cosmétiques (Le Havre). Quant à l’ISIPCA, l’école de référence du secteur, elle propose en partenariat avec l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines un master industries des parfums, cosmétique et arômes.

Les diplômes d’ingénieur


Les diplômes des écoles d’ingénieurs en chimie doivent être complétés par l’une des formations citées ci-dessus pour permettre de travailler dans le secteur de la cosmétique et de la parfumerie.

Les formations artistiques : animation, architecture, arts plastiques, arts du spectacle, audiovisuel et cinéma, décoration, design graphique, esthétique cosmétique, mode, multimédia, musique, patrimoine, photographie

Sommaire du dossier
Retour au dossier La création de cosmétiques