Le DNMADE en cinq infos clés

Par Pauline Bluteau, publié le 15 Decembre 2020
5 min

Créé en 2018, le diplôme national des métiers de l’art et du design (DNMADE) est encore méconnu sur certains aspects. Profils recherchés, stages, mobilité internationale, débouchés… En réalité, le DNMADE offre de nombreuses possibilités aux étudiants curieux et motivés. Récap’.

À la rentrée 2019, les BTS en arts appliqués, les diplômes des métiers d’art et les MANAA (mises à niveau en arts appliqués) ont été définitivement remplacés par les DNMADE. Cette formation, reconnue par l’État, s’effectue en trois ans : la première année est dédiée à l’apprentissage des fondamentaux, la deuxième vous permet d’approfondir vos connaissances et de vous confronter au milieu professionnel et la troisième est considérée comme l’année de spécialisation. Une formation courte donc mais exigeante qui peut vous ouvrir de nombreuses portes dans le monde de l'art…

1. Un choix parmi 14 mentions

Le DNMADE alterne les phases de projets, de création et de production et les phases plus théoriques pour développer votre culture générale en lettres, philosophie, anglais et d’autres matières artistiques. Les quelque 300 formations fonctionnent toutes de cette manière.

Mais comme c’est le cas pour les licences, vous devrez en plus choisir une "mention" parmi les 14 disponibles : animation, espace, événement, graphisme, innovation sociale, instrument, livre, matériaux, mode, numérique, objet, ornement, patrimoine et spectacle. Ces mentions sont assorties d’une spécialité supplémentaire, une "mineure". Par exemple, la mention "graphisme" peut être complétée d’une spécialité "images et médiation", "produits imprimés, sérigraphie, gravure" ou encore "identité visuelle et édition"… Cela permet d’avoir une idée de l’orientation que peut prendre votre formation.

Lire aussi

2. Le DNMADE, une formation extrêmement sélective

Généralement dispensé dans les lycées ou les écoles d’art, le DNMADE se veut très sélectif. Les formations peuvent recevoir 600 à 800 candidatures pour 15 places en première année. "Il y a un taux de pression très important, il faut le savoir !", confirme Annie-Claude Ruescas, proviseure à l’école Estienne à Paris (75) où 7.000 lycéens ont postulé pour seulement 120 places à la rentrée dernière.

Vos vœux s’effectuent directement via Parcoursup. N'hésitez pas à sélectionner le plus d’établissements et de formations possibles. Pensez aussi à choisir une formation non sélective, comme une licence d’art, pour vous assurer une place dans le supérieur.

Lire aussi

3. Des profils très diversifiés en DNMADE

Pour entrer en DNMADE, tous les bacheliers ont leur chance. Et ce que vous soyez en voie générale (quelles que soient vos spécialités), technologique ou professionnelle. Aucun prérequis artistique n’est demandé, si ce n’est avoir une curiosité et une appétence pour le monde de l’art. "Les prépas ne sont pas conseillées car la première année de DNMADE sert justement à fournir les bases", assure Annie-Claude Ruecas.

Sur Parcoursup, votre dossier scolaire est évalué, à commencer par vos notes (notamment dans les matières littéraires) mais pas seulement. Votre motivation peut vraiment faire la différence. "Les attendus indiqués sur Parcoursup permettent de savoir ce qu’il faut mettre en avant dans son dossier", estime la proviseure.

4. Des études en France ou à l’étranger

Bon à savoir, de plus en plus de DNMADE proposent à leurs étudiants d’effectuer une partie de leur cursus à l’étranger. Notamment dans le cadre du programme Erasmus. Cette mobilité peut par exemple s’effectuer lors de vos stages pour élargir votre champ de compétences.

Lire aussi

5. Plusieurs débouchés professionnels possibles

Le DNMADE est un cursus professionnalisant. En trois ans, vous pouvez cumuler jusqu’à 20 semaines de stage, dont deux en première année et minimum 12 en deuxième année. "Les stages sont une réelle opportunité, certains repartent avec des promesses d’embauche", affirme Annie-Claude Ruescas. Renseignez-vous aussi sur les possibilités d’alternance qui sont parfois offertes en DNMADE.

Si certains entrent donc dans le monde professionnel une fois diplômés, la plupart des étudiants poursuivent tout de même leurs études, soit vers un diplôme supérieur d’art appliqué, vers un master à l’université, une école d’art… "Poursuivre ses études permet de se spécialiser et de compléter son panel, chaque expérience est différente", conclut la proviseure.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road