1. Le palmarès des écoles de design
Bancs d’essai

Le palmarès des écoles de design

Envoyer cet article à un ami

Que ce soit pour créer un modèle de voiture ou un flacon de parfum, le designer doit avoir des idées, une excellente connaissance des matériaux et présenter des maquettes impeccables au client.

Après un bac S et un DUT (diplôme universitaire de technologie) en génie mécanique, il intègre l’UTC (université de technologie de Compiègne), d’où il sort ingénieur en génie mécanique avec option design industriel. Son stage de dernière année a débouché sur une embauche au design de Renault.
  

Mes formations préférées

 
Ex aequo : Strate Collège Designers,  BTS et DSAA de l’ENSAAMA-Olivier-de-Serres, ENSCI-les Ateliers.

"Faire une école d’ingénieurs au préalable est indéniablement un plus. En tout cas, cela a été décisif pour mon embauche chez Renault. Il est toutefois nécessaire de compléter une formation d’ingénieur par un important travail personnel sur l’aspect créatif. Un autre atout important : bien parler anglais. Chez Renault, par exemple, 25 nationalités se côtoient."
Mon conseil : "Pour être designer auto, il faut à la fois une solide passion du technique et savoir très bien dessiner. C’est notre principal outil et notre mode d’expression."

Sommaire du dossier
Le choix de Ronan et Erwan Bouroullec, designers Le choix de Philippe Vahe, Advanced Design Manager chez Decathlon Le choix d'Antoinette Lemens, responsable des clients chez Aquent Le choix de Patrick Veyssière, coprésident de l’agence Dragon rouge Le choix d'Audrey Montier, en free-lance Notre palmarès des écoles de design