Les études pour accéder aux métiers des arts du spectacle

Par Séverine Maestri, publié le 21 Octobre 2020
4 min

Vous rêvez de travailler dans le domaine des arts du spectacle ? L’univers du spectacle est aussi attirant qu’exigeant. Les conditions de travail y sont difficiles, les places rares. Talent et patience sont des qualités à développer... en passant par une école.

Si le mot spectacle fait souvent penser aux acteurs, on aurait tort d’oublier ceux qui, dans l’ombre, participent aussi à la réussite d’une production : scénographes, régisseurs, décorateurs, costumiers, mais aussi machinistes, producteurs, diffuseurs, etc. Les métiers des arts du spectacle sont variés et s’exercent avant tout en équipe.

Selon les chiffres 2019 du ministère de la Culture, on compte environ 187.000 personnes travaillant dans ce secteur, les trois quarts d’entre eux ayant le statut d’intermittent qui leur permet de vivre entre deux contrats.

Lire aussi

Quelles compétences ?

L’envie de partager une émotion avec le public est ce qui motive par-dessus tous les artistes. Cependant, cela ne suffit pas pour réussir à se faire une place dans ce secteur. La capacité à se créer un réseau (via une formation ou une école par exemple) est primordiale pour être appelé sur des projets et se faire connaître.

Lire aussi

Quelles formations ?

Le ministère de la Culture répertorie 33 établissements d’enseignement supérieur du spectacle vivant. L’admission se fait en général sur concours, qu’il est possible de passer après une année de classe préparatoire. Certaines, comme l’École de la Comédie de Saint-Étienne, sont accessibles sans condition de diplôme.

À bac. En deux ans, les conservatoires délivrent un DNOP (diplôme national d’orientation professionnelle) d’art dramatique ou un DET (diplôme d’études théâtrales), de niveau bac, pour accéder aux concours des écoles d’art dramatique.

À bac+3. Une trentaine d’écoles proposent des formations de comédien, régisseur, scénographe, concepteur lumière, etc. Pensez également au DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design) et sa mention spectacle avec, suivant les établissements, des spécialisations en costume, sonorisation, lumière…

Lire aussi

Les passionnés de cirque peuvent se former à l’École nationale des arts du cirque à Rosny-sous-Bois, l’Académie Fratellini à Saint-Denis ou le CNAC (Centre national des arts du cirque) à Châlons-en-Champagne, et obtenir un DNSP (diplôme national supérieur professionnel) d’artiste de cirque (niveau licence).

Pour les férus de marionnettes, il y a l’ESNAM (École nationale supérieure des arts de la marionnette)-IIM (Institut international de la marionnette) à Charleville-Mézières. Ces dernières années ont également vu fleurir des écoles de comédie musicales : Académie internationale de comédie musicale, ECM (École de comédie musicale)…

À bac+5. Les masters universitaires mention arts du spectacle s’adressent plutôt à ceux qui veulent travailler autour du spectacle vivant (gestion et administration de salle, critique d’art…).

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !