1. Métiers de la mode : des formations variées, du CAP au DSAA
Décryptage

Métiers de la mode : des formations variées, du CAP au DSAA

Envoyer cet article à un ami
Esmod compte cinq écoles en France et des antennes à Berlin, Beyrouth, Istanbul, Pékin, São Paulo, Séoul, Tokyo, Tunis… // © Cyril Entzmann / Divergence pour l’Etudiant
Esmod compte cinq écoles en France et des antennes à Berlin, Beyrouth, Istanbul, Pékin, São Paulo, Séoul, Tokyo, Tunis… // © Cyril Entzmann / Divergence pour l’Etudiant

Il n’y a pas que le stylisme dans la mode. Nos conseils pour vous repérer devant la diversité des métiers et trouver votre formation sur mesure.

Les métiers de la mode sont nombreux et attirent toujours les jeunes, fascinés par cet univers. Pour percer, pas de recette miracle, même si une sensibilité artistique, de la créativité et de la curiosité sont vivement conseillées.

Quels métiers ? Quelles formations ?

Dans l'univers de la mode, il y a des emplois pour ceux qui ont la fibre d'un créateur, d'un ­designer, d'un ingénieur, d'un manageur… La Fédération de la haute couture et de la mode a identifié dans son secteur plus de 80 métiers différents.

Le stylisme reste la profession emblématique de la mode, mais c'est loin d'être celle qui recrute le plus. En effet, à l'arrivée sur le marché du travail, un faible pourcentage des diplômés est embauché comme styliste. La grande majorité se dirige vers les métiers de la commercialisation (40 % des postes), de la production (25 %) ou encore de la gestion (25 %).

Lire aussi : Quels sont les profils les plus recherchés dans le secteur du luxe ?

Pour se former aux professions de la mode, plusieurs options. La première : une filière courte, comme le CAP (certificat d'aptitude professionnelle). On en compte trois spécifiques à ces métiers (vêtement flou, vêtement tailleur et chapelier-modiste), mais il en existe aussi dans le secteur des accessoires de mode (bijouterie, fourrure…). Deuxième option : un baccalauréat technologique ou professionnel. Troisième possibilité : une formation supérieure, comme le BTS (brevet de technicien supérieur) métiers de la mode-vêtements, design de mode, innovation textile (deux options : structures et traitements). Dernière option : poursuivre en licence professionnelle ou en DSAA (diplôme supérieur des arts appliqués).

À chaque école son style

Une multitude d'écoles en France proposent une formation aux métiers de la mode. Parmi les plus réputées, on peut mentionner, à Paris, l'IFM (Institut français de la mode), l'école Duperré, l'ECSCP (École de la chambre syndicale de la couture parisienne), Esmod ou l'atelier Chardon-Savard à Nantes et Paris.

Lire aussi : Notre classement des écoles de mode

Chacun de ces établissements a sa valeur ajoutée. L'IFM est davantage tourné vers le management de la mode, du design et du luxe, même s'il propose également un programme création de mode. L'école Duperré est, quant à elle, publique et tournée vers la création. Elle propose plusieurs formations jusqu'au DSAA. Reconnue pour sa technique, l'ECSCP dispense différentes formations, du CAP au bac+4. Esmod est plus orientée vers l'international : avec 21 écoles dans 14 pays, elle s'est constitué un réseau permettant d'effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger. Enfin, l'atelier Chardon-Savard est réputé pour sa créativité. Il propose une formation de designer de mode en trois ans avec un stage de six mois.

Un secteur en mouvement

D'autres établissements ont bonne presse, comme le Studio Berçot, l'ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs), l'Istituto Marangoni, tous à Paris, LISAA Paris ou l'université de la Mode à Lyon.

Notez que la tendance est au regroupement entre ces établissements, afin d'acquérir une plus grande visibilité sur la scène internationale. L'IFM et l'ECSCP ont par exemple officialisé leur rapprochement pour fonder une nouvelle école de mode d'ici à 2018. Citons aussi l'École nationale de mode et matière, qui a accueilli sa première promotion en septembre 2017. Cette formation est le fruit d'un partenariat entre l'ENSAD, Mines ParisTech et l'université Paris-Dauphine.

Notre conseil : vérifiez la présence de l'école dans les concours de stylisme, cela atteste de son dynamisme.

Les Métiers de la mode, par Sara Roumette

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Les Métiers de la mode”,
par Sara Roumette.