Quelles formations pour travailler dans la mode ?

Par Séverine Mermilliod, publié le 10 Novembre 2021
4 min

La France, pays de la mode ? Oui, à en croire les nombreuses formations qui mènent aux métiers du secteur. L'Etudiant fait le point.

En France, l'industrie de la mode, reconnue à l'international, se porte bien. Stylistes, modélistes, graphistes… Si rejoindre ce milieu est votre rêve, divers métiers sont possibles, accessibles du CAP à bac+5. Tout dépend si vous souhaitez mettre l'accent sur le côté conception ou plutôt réalisation.

Différents diplômes dans le secteur de la mode selon le niveau d'études

Tous les bacs peuvent théoriquement mener à la mode, mais mieux vaut avoir une fibre artistique. On peut passer un CAP métiers de la mode (en deux ans après la 3e) ou un brevet des métiers d'art (après le bac ou un CAP), axé sur le savoir-faire. Côté bac pro, il existe par exemple celui des métiers du cuir ou métiers de la mode-vêtement flou.

Niveau bac+2, on peut citer le BTS métiers de la mode chaussure et maroquinerie, métiers du cuir, ou le BTS innovation textile pour le côté technique. En trois ans, on retrouve le DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design) mention mode. Une dizaine d'établissements le proposent, parmi lesquels le lycée Choiseul à Tours ou l’École supérieure des arts appliqués Duperré. Cette mention vous formera à la création de vêtements (stylisme) ou au design de mode. Il existe aussi le DNMADE mention matériaux qui permet de se spécialiser en création textile, par exemple à l’École supérieure d'arts appliqués La Martinière Diderot à Lyon. Des diplômes supérieurs d'arts appliqués s'ouvrent ensuite à vous.

Autre possibilité : un diplôme universitaire, essentiellement dispensé à l’université de la mode rattachée à Lyon 2.

Lire aussi

Des écoles publiques ou privées spécialisées dans la mode

Un diplôme d'école spécialisée dans la mode peut être intéressant pour l'employabilité. Il en existe une cinquantaine de privées et il vaut mieux vérifier leur reconnaissance par la profession. Il faut aussi s'assurer que les diplômes délivrés sont inscrits dans le RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Regardez le nombre de stages pendant le cursus (l'atelier Chardon-Savard, par exemple, demande six mois de stage minimum en 3e et 4e années), et les partenaires professionnels de l'école.

Parmi les écoles les plus réputées, l'Institut français de la mode, cité en premier par les recruteurs, qui forme en quatre ou cinq ans à tous les métiers du secteur. La plus ancienne, l'Esmod (Paris, Bordeaux, Lyon, Rennes, Roubaix), mais aussi l’Ensci (École nationale supérieure de création industrielle), ou encore l'Ensad (Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs), à Paris, permettent de se spécialiser dans divers domaines comme le design vêtement et le design textile.

Lire aussi

Un peu à part, l'Ensatt propose un diplôme de Conception costume (Arts et techniques du théâtre) conférant un grade master et accessible à bac+2. L'Ecole Duperré, l'atelier Chardon-Savard ou le studio Berçot sont aussi souvent cités par les recruteurs pour leur professionnalisation.

Côté public, les écoles de beaux-arts forment au design textile et sont plus orientées vers la création artistique au sens propre. Enfin, si c'est plutôt la recherche et le développement de produits qui vous intéresse, l’École nationale supérieure d'ingénieurs Sud Alsace, Ithec Lyon ou l'Ensait Roubaix proposent un diplôme d'ingénieur spécialisé textile.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !