1. Se former au cinéma d’animation sans quitter sa chambre, un bon plan ?
Décryptage

Se former au cinéma d’animation sans quitter sa chambre, un bon plan ?

Envoyer cet article à un ami
Une bon ordinateur et des contenus pédagogiques en ligne suffisent-ils pour se former au cinéma d'animation ? // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Une bon ordinateur et des contenus pédagogiques en ligne suffisent-ils pour se former au cinéma d'animation ? // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant

Vous n’avez pas réussi à intégrer une école d’animation "classique" ? Les cursus en ligne – qui recrutent jusqu'à début septembre – constituent une alternative séduisante. Pédagogie, coût de la formation, certificats ou diplômes délivrés : voici quelques informations à connaître avant de postuler.

Le secteur du cinéma d'animation est en pleine croissance, mais il peine à recruter. C’est ce que révèle une étude publiée par l'Observatoire des métiers de l'audiovisuel en juin 2018. Autrement dit, les écoles d'animation en présentiel ne fournissent pas assez d’étudiants. Comme les films d'animation se créent essentiellement par informatique, certains ont eu l'idée d'ouvrir des formations en ligne accessibles partout en France depuis un ordinateur relativement récent. Ces dernières se présentent comme une alternative sérieuse aux écoles en présentiel et au DNMADE (diplôme national des métiers d'art et du design). Alors, est-ce réellement le cas, et comment faire le bon choix ?

Lire aussi : Études d’arts : entrer en DNMADE en 5 points clés

De tout sur le Web

Faites le test. Tapez "formation + animation + en ligne" sur un moteur de recherche, et vous constaterez que ce terme renvoie à des réalités très différentes. Outre les innombrables tutoriels en ligne (type vidéo YouTube), vous trouverez des MOOC (massive open online courses) plus ou moins bien faits. Dans le cadre de sa toute nouvelle "école d’animation 3D en ligne gratuite" baptisée "Anima Podi", Gobelins a récemment mis en ligne, sur la plate-forme Fun Mooc, une initiation aux fondamentaux de l’animation intitulée "À la recherche du rebond parfait". Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes, et les cours débuteront le 17 octobre 2018 pour une durée de six semaines.

Encore peu de vraies écoles

L’offre de formations à distance inclut aussi de véritables écoles d’animation virtuelles, avec une équipe enseignante, une emploi du temps plus ou moins flexible (20 à 25 heures de cours et de travail maison hebdomadaires), des stages facultatifs et des diplômes. La salle de classe est virtuelle. Elle comprend une petite quinzaine de cyber-apprenants. Toute le monde s'entend et tout le monde voit le même écran. Le professeur peut commenter en direct le projet d'un étudiant, ou partager des contenus pédagogiques en permanence accessible aux élèves. Une pédagogie innovante qui ne favorise toutefois pas la dynamique de groupe. Il faut faire preuve d'une motivation et d'une autonomie à toute épreuve pour réussir à se mettre au travail seul depuis chez soi, surtout après le lycée. L'isolement est le principal inconvénient de ces e-formations.

Ouverte en 2017, Creative Seeds – qui propose également une formation en présentiel à Cesson-Sévigné, en Bretagne – forme à distance des étudiants en fin d’études et des professionnels en activité souhaitant se perfectionner ou se reconvertir. Cette activité reprend à la rentrée 2019. E-tribArt et l’Institut Artline proposent toutes deux une large palette de cursus diplômants. La première mène aux différents métiers de la 3D (animateur 3D, infographiste effets spéciaux, motion designer) ; la seconde forme des professionnels du jeu vidéo, de l’animation, de l’illustration et de l’architecture intérieure.

Lire aussi : Écoles d'animation : un cursus qui ne manque pas de relief

Accessibles jusqu'en septembre à niveau bac sur dossier de candidature et entretien de motivation (via visioconférence), ces nouvelles écoles ne sont pas beaucoup moins onéreuses que les autres. Comptez 6.570 € pour le "cycle 3D" en deux ans de l’école E-tribart et 9.000 € pour le "Bachelor animation 3D" lui aussi en deux ans de l’Institut Artline.

Journées portes ouvertes et profs 2.0

Qui dit école en ligne dit absence de locaux, mais aussi des étudiants et des professeurs dispersés dans toute la France. A priori, il n'est pas évident d'évaluer la qualité d'une école d'animation à distance. Certaines d'entre elles organisent des journées portes ouvertes en ligne, afin de vous permettre de découvrir la pédagogie à distance. Si la formation que vous visez n'offre pas cette possibilité-là, n'hésitez pas à lui demander de vous donner temporairement accès à certaines ressources, comme par exemple des vidéos de cours.

En complément des journées portes ouvertes, vous pouvez consulter la liste des enseignants en activité, généralement appelés "mentors". Leurs noms et CV (artistes indépendants ou titulaires dans un studio d'animation) sont généralement publiés sur le site Internet des écoles. Les exercices et courts-métrages étudiants en disent aussi sur la qualité de l'enseignement.

Des diplômes eux aussi virtuels ?

Certaines écoles créent volontairement la confusion avec les diplômes délivrés par l’État (comme le DNMADE) et les certifications professionnelles de la CNCP (Commission nationale des certifications professionnelles, attestant d’une capacité à exercer un métier donné). Mais le contenu pédagogique de leurs cursus ("prépas", "Bachelors", "mastères") n’est contrôlé par aucune institution officielle.

Pour le moment, E-TribArt est la seule école d’animation en ligne à proposer un titre RNCP, de niveau II (bac+3/4). "Le titre est indispensable pour poursuivre ses études dans une autre école, en master par exemple", rappelle Laurent Bertran de Balanda, le directeur pédagogique de l'établissement. Il ajoute : "Honnêtement, les studios prêtent plus attention au book qu'à la certification et au diplôme obtenus au moment de recruter". Toujours est-il que le meilleur moyen de composer un book solide est d'intégrer une bonne formation.