1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. À quoi vous attendre pour la rentrée 2020 en école de commerce ?
Décryptage

À quoi vous attendre pour la rentrée 2020 en école de commerce ?

Envoyer cet article à un ami
A la rentrée 2020, le port du masque et les mesures de distanciation sociale seront toujours demandés dans les établissements. // © Julia Khvosch / Adobe Stock
A la rentrée 2020, le port du masque et les mesures de distanciation sociale seront toujours demandés dans les établissements. // © Julia Khvosch / Adobe Stock

Sortants du bac, d’une classe prépa ou d’une admission parallèle, vous devez intégrer une école de commerce en septembre prochain. Crise sanitaire oblige, cette rentrée ne sera pas comme les autres. Revue de détail des scénarios possibles.

À quoi ressemblera votre rentrée en école de commerce à l’automne prochain ? Le point sur les adaptations envisagées par les écoles, en fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19.

Gestes barrières et cours hybrides

Vous ne couperez pas au port du masque, au lavage répété des mains et aux mesures de distanciation sociale. "Des mesures à géométrie variable en fonction de l’évolution de l’épidémie sur le plan local et de la configuration de votre campus", précise Laurent Espine, directeur général d’IDRAC BS. En moyenne, les écoles prévoient une réduction de moitié de leurs effectifs étudiants en présentiel, avec l’adoption de roulements pour éviter les croisements de groupes.

Ainsi, trois scénarios se détachent dans la plupart des écoles : un retour total à la normale, qui pourrait rimer avec reprise des cours à 100% en présentiel ; un retour à 100% aux enseignements à distance si la redoutée deuxième vague de l'épidémie se déclarait ; une reprise des cours en hybride, alliant enseignements en présentiel et à distance.

Ce dernier est le schéma le plus probable, privilégié par la plupart des écoles. Les parties en distanciel se feront, pour certaines, de manière synchrone, avec une retransmission en live des cours via des outils de captation vidéo et son, et pour d’autres en différé.

Lire aussi : Comment les lycéens ont choisi leurs écoles de commerce sur Parcoursup ?

Des rentrées décalées qui ont un impact sur la vie étudiante

À l’EDHEC, la rentrée en pré master (L3) sera reportée de deux semaines. "Il s’agit de laisser le temps aux étudiants de s’installer après des concours post-prépa décalés jusqu’à début juillet et dont les résultats d’affectation ne seront connus que le 12 août", explique Michelle Sisto, directrice du programme Grande école et des MSc.

A Rennes School of Business, les dates des rentrées seront décalées jusqu’à trois semaines (début octobre) pour les étudiants de 3e année du Programme grande école (PGE), MSc et les 3e années de Bachelor international, pour répondre aux contraintes d’obtention de visa des étudiants internationaux. Avec, à la clé, la suppression de la semaine de congés de Toussaint.

Ces décalages dans le temps ont un impact sur la vie étudiante et la vie de campus. Les directions des écoles et les BDE négocient fermement pour inventer des modalités plus agiles en matière de vie étudiante. Du côté de Rennes SB, on planche sur une cérémonie de diplomation à distance ; à l’IDRAC, sur un dispositif d’accompagnement des étudiants en quarantaine ; à l’EDHEC, sur un séminaire de rentrée en distanciel…

Lire aussi : Ecoles de commerce : des dispositifs pour diversifier les profils

Echanges internationaux : soumis aux aléas des frontières

Dans l’incertitude du calendrier de réouverture des frontières, le pragmatisme et la reprise au cas par cas sont de mise. A Rennes SB, tout comme à Neoma, les universités partenaires ont été sollicitées, avec succès, pour accueillir davantage d’étudiants, en vue de compenser ceux qui n’ont pas pu venir ce printemps.

Pour autant, Thomas Froehlicher, directeur général de Rennes SB, se déclare confiant : "Chez nous, les départs à l’étranger se font au second semestre : on peut donc espérer qu’avant janvier ils ne seront pas trop affectés", avance-t-il.