1. Alban partage son temps entre école de commerce et bénévolat
Portrait

Alban partage son temps entre école de commerce et bénévolat

Envoyer cet article à un ami
Alban aime faire de nouvelles rencontre à travers ses engagements associatifs. // © Charles K. Photographie
Alban aime faire de nouvelles rencontre à travers ses engagements associatifs. // © Charles K. Photographie

VOUS FAITES L’ACTU. Du haut de ses 22 ans, Alban, étudiant en école de commerce, s'engage pour les autres en étant bénévole au sein de l’association À Bras Ouverts, qui organise des week-ends et courts séjours pour des jeunes en situation de handicap.

Alban est en quatrième année à l’École de management (EMD) de Marseille. Entre son travail en cours et ses sorties entre amis, il consacre un week-end par mois à l’association À Bras Ouverts. Cette structure organise des week-ends et courts séjours pour des jeunes porteurs de handicap. La plupart ont entre 10 et 19 ans et sont atteints de trisomie 21.

À Bras Ouverts est présente dans treize villes de France et compte 1.600 bénévoles, dont la cousine du jeune homme de 22 ans. "C’est elle qui m’a parlé de l’association. Elle fait du bénévolat à l’antenne de Paris et cela m'a donné envie de sortir de ma zone de confort en m'engageant aussi comme bénévole", raconte l’étudiant.

Lire aussi : Le classement des écoles de commerce post-bac 2020 par l'Etudiant

L’association lui a appris à prendre du recul

Que ce soit une balade à la plage, du foot ou n’importe quelle autre activité de plein air, Alban est toujours content de pouvoir donner de son temps. Chaque week-end est minutieusement organisé : "Nous faisons les courses le matin et nous partageons nos repas. Nous pouvons nous déplacer facilement car nous avons un mini-bus." Ce n’est d’ailleurs pas la première association dans laquelle il s’engage. "Dans le cadre de mes études, j’ai été bénévole à 'La Maison Bernadette' où je donnais des cours à des jeunes en difficulté."

À la suite de cette première expérience associative et après un semestre en Angleterre, Alban a voulu reprendre son engagement : "Je donne, mais je reçois aussi beaucoup. Les jeunes que j’accompagne m’apprennent à prendre du recul, ils sont heureux." Même si l’étudiant s’est engagé pour aider les autres, il apprécie de faire de nouvelles rencontres. "Je suis le plus jeune des animateurs, ils ont tous entre 25 et 30 ans et m’ont bien aidé, comme j’étais le moins expérimenté."

Pour aller plus loin : Etudiant en art, il dessine une carte de France qui cartonne / À Grenoble, Naomi aide les étudiants à trouver un logement en urgence