Floriane, titulaire du Bachelor ESIAME de l'ESSCA Cholet : “Je suis partie un semestre à l’étranger”

Par Cécile Peltier, publié le 09 Février 2016
2 min

Floriane, 21 ans, a décroché son Bachelor ESIAME du groupe ESSCA à Cholet (49) en 2015. Elle a choisi de poursuivre ses études dans une université étrangère.

Floriane, 21 ans, a décroché son Bachelor ESIAME du groupe ESSCA à Cholet en 2015. Elle a opté pour une poursuite d'études dans une université étrangère afin de faire un séjour en Chine, pays dans lequel elle aimerait travailler ensuite.

Son parcours

Son bac ES obtenu au lycée Saint-Joseph d'Ancenis (44), Floriane intègre le Bachelor ESIAME du groupe ESSCA, avec des envies de commerce international : "J'avais comparé avec les autres écoles de commerce de la région. Ce Bachelor était moins cher que les filières postbac qui m'obligeaient à m'engager pour 5 ans. Et, surtout, il me permettait de partir un semestre à l'étranger dès la deuxième année."

Sa formation et ses expériences

Après un an et demi sur le campus de Cholet, elle s'envole pour un semestre à l'ACU (Australian Catholic University) de Melbourne. Une expérience fondatrice, aussi bien sur le plan intellectuel qu'humain.

Pour sa troisième et dernière année, elle emménage à Angers pour suivre la spécialité International Business Developper dont 70 % des cours sont dispensés en anglais. Son stage de fin d'études de 6 mois chez CTC, une entreprise de Cholet spécialisée dans le contrôle de la qualité du cuir, lui donne l'occasion de pratiquer : "Je devais démarcher en anglais des entreprises pour élargir le portefeuille clients Europe. Cela m'a donné envie de repartir à l'étranger !"

Sa poursuite d'études

Une fois son diplôme de l'ESIAME en poche, Floriane a cherché "une université étrangère qui [lui] permettait de partir en Asie". Elle a intégré le Master of Arts Chinese-European Economics and Business Studies de la Berlin Hochschule für Wirtschaft und Recht : "J'attends beaucoup de mon séjour en Chine l'année prochaine, où j'aimerais à terme travailler et, pourquoi pas, monter mon entreprise."

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !