1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Palmarès 2016 des Bachelors : faites votre classement personnalisé
  4. L'après-Bachelor : deux étudiantes racontent
Témoignage

L'après-Bachelor : deux étudiantes racontent

Envoyer cet article à un ami

Cursus courts, en trois ans, les Bachelors permettent à leurs titulaires d’être immédiatement opérationnels au sein de l'entreprise. Mais aussi, possibilité à laquelle recourent recourent de plus en plus de ces diplômés, de poursuivre leurs études jusqu’au grade de master. Illustration avec les parcours de Lucie et Sandy.

Lucie, diplômée du Bachelor École atlantique de commerce (groupe Audencia, Nantes) en 2012

undefined

Son parcours

Après l'obtention en 2009 de son bac ES au lycée La Herdrie à Basse-Goulaine (44), Lucie intègre sur concours le Bachelor de l'École atlantique de commerce. "J'ai toujours voulu m'orienter vers les métiers du commerce. J'aime la négociation et surtout le contact avec les gens. Je souhaitais aussi une insertion rapide dans la vie active. J'ai envisagé de faire un DUT [diplôme universitaire de technologie, NDLR] ou un BTS [brevet de technicien supérieur], mais je voulais avoir au moins un niveau d'études bac+3."

Ses expériences professionnelles

Chaque année, Lucie a bénéficié de stages enrichissants : en première année, elle est partie deux mois en Angleterre, en deuxième année, trois mois dans une PME : "J'étais à la fois très autonome et accompagnée dans mon travail", se souvient-elle.

"Je souhaitais une insertion rapide dans la vie active"

En troisième année, la jeune femme se spécialise en management commercial et effectue six mois de stage chez Danone Eaux comme chef de secteur. Au programme : phoning, rendez-vous de vente, négociations...

Son premier job

Son diplôme en poche, Lucie trouve un poste de chef de secteur chez Mars Chocolat où elle suit la clientèle des grandes et moyennes surfaces pour y placer M&M's, Twix et autres confiseries industrielles. "J'avais contacté cette entreprise durant mes études pour y faire un stage mais ils m'avaient répondu trop tard. J'ai réessayé à la fin de mes études, et j'ai passé cinq entretiens avant d'être embauchée."

Son salaire

Après deux ans d'expérience, Lucie gagne 2.900 € brut par mois.
 

Sandy, diplômée du Bachelor EGC Sud Management à Agen (47) en 2014

undefined

Son parcours

Après son bac ES au lycée Bernard-Palissy d'Agen (47) en 2009, Sandy passe et réussit les écrits des concours pour devenir... infirmière ! "À l'oral, une examinatrice m'a désarçonnée par sa suggestion : "Puisque vous aimez les métiers de contact, pourquoi ne faites-vous pas plutôt une école de commerce ?"" Sandy en discute avec des camarades de son lycée, qui avaient déjà intégré l'EGC d'Agen, et elle passe le concours d'entrée en 2011.

Sa formation et ses expériences

"En EGC nous sommes des petites promos de 35 étudiants. L'ambiance est conviviale et il existe une proximité avec les intervenants, qu'ils soient managers ou professeurs." Dès la première année, Sandy effectue un stage de six semaines dans une société de produits phytosanitaires où elle travaille au développement de fiches produits et dans d'autres activités marketing.

En deuxième année, son stage d'assistante marketing dure treize semaines : "Je suis allée dans la nouvelle filiale italienne de la même entreprise à Padoue, près de Venise. Nous avons traduit beaucoup de documentations commerciales."

"Dans l'école, il existe une étroite proximité avec les intervenants"

En troisième année, Sandy se spécialise en Web marketing et effectue un stage de six mois de fin d'études au sein de la direction régionale de Veolia Eau à Toulouse (31). "Mon rôle consistait à développer une stratégie sur les médias sociaux. Ma tutrice m'a fait travailler sur des salons professionnels. J'ai ainsi pu rencontrer le patron de Twitter France et organiser un jeu récompensant le meilleur selfie de la journée."

Sa poursuite d'études

"Cette EGC m'a beaucoup appris. Après mon diplôme délivré en septembre 2014, j'ai souhaité néanmoins prolonger mes études. Je prépare une spécialisation en alternance à l'ESGCF à Toulouse et je travaille à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en contrat de professionnalisation. J'aurais pu trouver un emploi après mon Bachelor, mais avec un diplôme bac+5, j'espère obtenir des responsabilités managériales plus importantes."

Palmarès des BachelorsDécouvrez notre palmarès des Bachelors 2015

Pour aller plus loin : Candidat(e) à un Bachelor en école de commerce : le saviez-vous ? / Partir à l'étranger en école de commerce : comment ils en ont profité

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bachelors : des diplômes qui ont le vent en poupe Les Bachelors des ESC : dans la cour des grands Les Bachelors des EGC : l'atout de la proximité Les Bachelors des écoles indépendantes : cap sur la spécialisation Classement 2016 des Bachelors : notre méthodologie L'après-Bachelor : deux étudiantes racontent Mathilde, diplômée du Bachelor Sup’Est de l'ICN Nancy : “L’équipe était très à l’écoute” Floriane, titulaire du Bachelor ESIAME de l'ESSCA Cholet : “Je suis partie un semestre à l’étranger” Claire, diplômée du Bachelor de l’EGC Lille : “Les stages sont la force des EGC !”