1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Palmarès 2016 des Bachelors : faites votre classement personnalisé
  4. Mathilde, diplômée du Bachelor Sup’Est de l'ICN Nancy : “L’équipe était très à l’écoute”
Bancs d’essai

Mathilde, diplômée du Bachelor Sup’Est de l'ICN Nancy : “L’équipe était très à l’écoute”

Envoyer cet article à un ami
Mathilde, 23 ans, diplômée de l'ICN, est aujourd'hui consultante en recrutement. // © Photo fournie par le témoin
Mathilde, 23 ans, diplômée de l'ICN, est aujourd'hui consultante en recrutement. // © Photo fournie par le témoin

Mathilde, 23 ans, a intégré le Bachelor Sup’Est de l'ICN Nancy après un bac S et une première année en prépa littéraire.

Passionnée de langues, Mathilde a renoncé à la prépa littéraire et opté pour un programme international à l'ICN. Elle raconte son parcours depuis l'obtention de son bac jusqu'à son premier poste de consultante en recrutement dans un cabinet luxembourgeois.

Son parcours

Après un bac S en 2010 au lycée Stanislas à Villers-lès-Nancy (54), Mathilde intègre une hypokhâgne BL (lettres et sciences sociales). Au bout de 1 an, lassée par le rythme, elle décide de se réorienter en école de commerce : "J'avais envie de concret et d'être avec des professionnels qui pouvaient m'accompagner dans mon parcours." Décidée à rester dans la région, elle ne passe que le concours d'entrée du Bachelor de l'ICN où elle est reçue.

Sa formation et ses expériences

"Ce qui m'a plu, c'est que l'on touchait un peu à tout, avec des matières pratiques, mais aussi pas mal de langues et une équipe pédagogique très à l'écoute." Un stage en première année dans un bureau d'intérim à Liège (Belgique) et, l'année suivante, une expérience en marketing opérationnel dans une PME luxembourgeoise la convainquent qu'elle est bien faite pour les ressources humaines.

En troisième année, elle opte pour le parcours international et passe un semestre à l'université de Groningue aux Pays-Bas, où elle perfectionne son anglais et affine son profil international. Au retour, elle enchaîne sur un nouveau stage dans une agence d'intérim belge.

Son premier job

"Ce stage m'a aidée à trouver ma voie. Une fois diplômée, j'ai été recrutée en CDD [contrat de durée déterminée], puis en CDI [contrat de durée indéterminée]. En France, on est obsédé par l'idée d'avoir un master, mais, dans mon métier, un Bachelor est tout à fait suffisant." Pour preuve : elle vient déjà de décrocher un poste de consultante en recrutement dans un cabinet luxembourgeois. Ses secrets ? "La passion et la maîtrise des langues !"

Pour aller plus loin : Candidat(e) à un Bachelor en école de commerce : le saviez-vous ? / Partir à l'étranger en école de commerce : comment ils en ont profité

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bachelors : des diplômes qui ont le vent en poupe Les Bachelors des ESC : dans la cour des grands Les Bachelors des EGC : l'atout de la proximité Les Bachelors des écoles indépendantes : cap sur la spécialisation Classement 2016 des Bachelors : notre méthodologie L'après-Bachelor : deux étudiantes racontent Mathilde, diplômée du Bachelor Sup’Est de l'ICN Nancy : “L’équipe était très à l’écoute” Floriane, titulaire du Bachelor ESIAME de l'ESSCA Cholet : “Je suis partie un semestre à l’étranger” Claire, diplômée du Bachelor de l’EGC Lille : “Les stages sont la force des EGC !”