1. Classement 2017 des grandes écoles de commerce : le top 10 pour côtoyer des étudiants étrangers
Bancs d’essai

Classement 2017 des grandes écoles de commerce : le top 10 pour côtoyer des étudiants étrangers

Envoyer cet article à un ami
Près de la moitié des étudiants de Grenoble École de management viennent de l'étranger. // © Pierre Jayet / Prisme / EM Grenoble
Près de la moitié des étudiants de Grenoble École de management viennent de l'étranger. // © Pierre Jayet / Prisme / EM Grenoble

Les grandes écoles de commerce développent des stratégies pour attirer de plus en plus d'étudiants étrangers. Voici celles qui en accueillent le plus sur leurs campus français.

Palmares-des-ecoles-de-commerce-postbac-en-4-ou-5-ansDécouvrez tous les résultats de notre palmarès des grandes écoles de commerce 2017

Inculquer une culture internationale depuis l'Hexagone. Certains établissements insufflent cette ouverture en mêlant les effectifs français et étrangers, dans les mêmes classes pendant trois ans. Le mot d'ordre est la mixité culturelle. En cours, lors des projets de groupe, les étudiants sont invités à échanger sur les particularités managériales, légales et économiques des différents pays. Les responsables pédagogiques de ces programmes assurent que les élèves acquièrent ainsi l'ouverture d'esprit, le bilinguisme et la capacité d'adaptation nécessaires pour débuter une carrière dans une multinationale ou une entreprise étrangère.

Part d’étudiants étrangers sur les campus français de l’école
ESCP Europe, Paris 51 %
Grenoble École de Management 47 %
HEC, Jouy-en-Josas 47 %
Rennes School of Business 44 %
Skema, Lille, Paris, Sophia-Antipolis 40 %
ICN, Nancy, Metz 39 %
ISG, Paris 39 %
ESSEC, Cergy-Pontoise 38 %
IPAG, Paris, Nice (accessible à bac) 38 %
EM Lyon 36 %

Les écoles sont accessibles à bac+2 sauf exception signalée.

Lire aussi : Les meilleures grandes écoles de commerce dans 10 autres domaines

Zoom sur Rennes School of Business

"Faire de l'établissement un échantillon représentatif du monde". Telle est l'ambition d'Olivier Aptel, le directeur général de Rennes School of Business. L'école mêle près de 60 nationalités. Les étudiants étrangers (44 %) viennent essentiellement d'Asie (Chine, Inde), d'Amérique du Sud (Mexique, Colombie) et d'Europe.

Sur le campus, tout le monde parle anglais. Les cours sont dispensés dans la langue de Shakespeare par des professeurs majoritairement étrangers. "La capacité d'adaptation est une des qualités de nos étudiants, qui sont confrontés à des profils et des cultures très variés pendant toute la durée de la formation", souligne le directeur.