1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Comment les écoles de commerce draguent leurs « admissibles »
Reportage

Comment les écoles de commerce draguent leurs « admissibles »

Envoyer cet article à un ami

Jusqu’à la mi-juillet, les 9.000 étudiants admissibles aux écrits des grandes écoles de commerce entament un tour de France, afin de passer leurs épreuves orales. A cette occasion, les écoles font tout pour les séduire. Reportage à BEM (Bordeaux management school), à Bordeaux.

Pendant un mois, Louis est sur le pont. Du matin jusqu’au soir, parfois très tard, il assure "l’accueil admissible". Avec son copain Julien, étudiant comme lui en 2e année à BEM, ils sont à la tête d’une équipe de 200 étudiants chargés de recevoir le mieux possible les candidats à leur école.

A savoir, en 2011, 4.500 jeunes (environ 3.000 prépas et 1.500 admissions parallèles) qui ont passé la barre des épreuves écrites, et débarquent à Bordeaux pour 24 ou 48 heures afin d’y passer leurs oraux d’admission.

Dans le jargon, on appelle l’équipe de Louis et Julien les "admisseurs". On les reconnaît facilement à leurs tee-shirts rouges (la couleur de BEM), leurs shorts, leurs sandales et leur air décontracté, qui tranchent avec les tailleurs ou costumes-cravates des candidats.
 

Un accueil stratégique


  
Pour l’école, cet accueil est hautement stratégique. En effet, si une grande partie (environ les deux tiers) de ces candidats seront admis à BEM, ils le seront aussi dans d’autres écoles "rivales", comme l’ESC Toulouse, Euromed, Skema, Rouen Business School ou l'ESC Reims….

L’objectif, pour ces équipes de choc, est simple : donner envie aux candidats de choisir Bordeaux, afin que l’école puisse s’attirer les "meilleurs" éléments et briller dans les classements.

Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que les dispositifs soient, d’année en année, de plus en plus sophistiqués. Comme pour les campagnes "BDE", les étudiants des différentes écoles rivalisent d’imagination pour proposer le meilleur accueil possible… Et les services proposés vont parfois très loin. 
 

Pour aller plus loin : Bizutage, ça continue / ESC et week-ends d’intégration : à quoi s’attendre ? / Intégrer une école de commerce : les réponses à vos questions

Sommaire du dossier
Hébergement, transport… Des « admisseurs » aux petits soins des « admissibles » aux ESC Oraux des admissions à BEM : une ambiance Club Med Admission aux ESC : des démonstrations de persuasion