1. Concours Accès : un bug informatique donne des sueurs froides aux candidats
Décryptage

Concours Accès : un bug informatique donne des sueurs froides aux candidats

Envoyer cet article à un ami

Plusieurs centaines de lycéens, qui s'étaient présentés au concours Accès, commun à trois écoles de commerce postbac, ont reçu un mail erronné sur leur admissibilité. Explications d'un coup de chaud informatique, qui a donné des sueurs froides aux candidats. 

"Vous êtes admissible." Jeudi 12 juin 2014, vers 6 heures du matin, plusieurs candidats au concours Accès, la banque d'épreuves commune à trois grandes écoles de commerce postbac (l'IESEG, l'ESDES et l'ESSCA) ont reçu ce premier message par mail. Deux heures plus tard, déception : un second courriel en provenance de la plateforme Accès les avertissait qu'ils étaient finalement sur liste complémentaire. De quoi dérouter les candidats lycéens qui avaient passé les épreuves ces derniers jours.


Un bug informatique

Renseignement pris, il s'agit d'un bug informatique en provenance de la plateforme de la banque d'épreuves communes aux trois écoles, qui est en fait gérée depuis Angers par l'ESSCA. "Nous avons rectifié le tir dans le deuxième courriel qui donnait la bonne information, et qui invitait les candidats à ne pas tenir compte du premier mail", confie Jean-Philippe Ammeux, directeur de l'IESEG. 

Consultez les sites des écoles

Le directeur de cette grande école de management nordiste (campus à Lille et Paris) recommande aux étudiants de se connecter directement sur les plateformes de chacune des écoles qui, elles, n'ont pas connu de "bug" : "Les étudiants doivent savoir que la seule vraie information officielle qui compte est celle en provenance du site de l'école. Le courriel envoyé depuis la plateforme Accès était en quelque sorte informatif, mais non officiel." 

Au niveau de la banque d'épreuves Accès on se veut rassurant : "Il n'y a aucune grande déception : aucun candidat déclaré admissible par erreur dans le premier mail n'a été refusé ensuite dans le second. Mais il est vrai que des candidats, en premier lieu déclarés admissibles, se retrouvent sur liste complémentaire." Heureusement, certains, tout d'abord refusés, ont eu la bonne surprise de découvrir qu'ils étaient finalement admissibles !