1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Les écoles de commerce de la CGE réduisent de 50% leurs frais d'inscription aux concours
En bref

Les écoles de commerce de la CGE réduisent de 50% leurs frais d'inscription aux concours

Envoyer cet article à un ami
En raison de la crise sanitaire, les écoles de commerce ont du faire évoluer leurs modalités de recrutement. // © Adobe Stock/Chinnapong
En raison de la crise sanitaire, les écoles de commerce ont du faire évoluer leurs modalités de recrutement. // © Adobe Stock/Chinnapong

Face aux évolutions des modalités de recrutement imposées par la crise sanitaire, les écoles de commerce membres de la CGE ont choisi de diminuer de moitié leurs frais d'inscription aux concours par solidarité. Elles s’engagent aussi à maintenir le même taux de boursiers qu’en 2019.

Les candidats aux écoles de commerce peuvent souffler… Fin mars, les 39 établissements membres du Chapitre des écoles de management de la CGE ont pris la décision de réduire leurs frais d'inscription aux concours de 50%. Cette baisse s’inscrit dans le contexte de crise sanitaire qui a eu pour conséquence l’évolution des modalités de recrutement des écoles.

Post-bac, post-prépa, admissions parallèles : tous les concours sont concernés

Cette baisse concerne toutes les voies d'accès aux écoles de commerce :

  • les concours post-bac, qui recrutent cette année via l'étude des dossiers sur Parcoursup ;
  • les concours post-prépa (BCE ou Ecricome), dont les écrits sont reprogrammés à fin mai/mi-juin et dont les oraux sont annulés ;
  • les admissions parallèles (ou admissions sur titre – AST), qui revoient aussi leurs modalités au cas par cas. Certains concours choisissent de se passer des épreuves écrites pour privilégier une étude de dossiers, d'autres proposent des épreuves à distance.

Lire aussi :
Les modalités des concours post-bac clarifiées
Les évolutions des concours post-prépa
La réorganisation des admissions parallèles

"Nous voulons contribuer à l’effort que les familles devront consentir dans une période économique qui peut s’avérer complexe", précise le Chapitre des grandes écoles de management, à l’origine de cette décision.

Pour Christophe Germain, vice-président du Chapitre, "ce qui a prévalu, c’est la responsabilité que nous avons vis-à-vis des familles et des étudiants."

Maintenir le taux de boursiers

Par ailleurs, les écoles s’engagent aussi à maintenir un taux de boursiers au moins équivalent à celui de l’an dernier.

"Nous veilleront à l’appréciation des dossiers pour les étudiants boursiers et/ou en situation de handicap pour les concours post-bac et les AST", précisent les écoles.

Lire aussi : les concours communs d'entrée en écoles de commerce 2020.