1. France Business School lance ses journées de sélection
Boîte à outils

France Business School lance ses journées de sélection

Envoyer cet article à un ami
FBS // © France Business School
FBS // © France Business School

Le coup d’envoi des “Talent Days” est donné. La première session de sélection au programme grande école de France Business School (ESC Amiens, Brest, Clermont et Tours-Poitiers), inspirée des méthodes de recrutement des entreprises, se tiendra le 13 mars 2013 à Paris. Suivront d’ici à décembre, une centaine de journées dans 16 grandes villes de France et 5 villes étrangères (Londres et Coventry en Angleterre, Dublin en Irlande, Casablanca au Maroc...).

“Les Talents Days sont prévus au total pour accueillir 7.700 candidats”, indique Mireille Lefébure, qui en a la charge. Pour l'instant, France Business School a reçu 401 dossiers de candidatures, dont 26 % d'élèves de prépa. Les 1.300 candidats reçus à l'issue de la procédure feront leur rentrée en septembre 2013 ou janvier 2014. Cette “sélection au fil de l'eau” et ces deux rentrées, critiquées par d'autres écoles, sont l'une des marques de fabrique de cette formule qui tranche avec les concours classiques.
 

Objectif : diversifier les profils à l'entrée
  

Dans une démarche de diversification, FBS ouvre les portes de son programme à six profils : les étudiants en deuxième année de prépa (toutes disciplines confondues), les diplômés d'un bac+2, les diplômés d'un bac+3 ou plus, les étudiants internationaux, les diplômés en management et les profils atypiques.

“Notre ambition est de recruter dès la première rentrée 10 % de profils atypiques. Il faut que nos promotions reflètent la diversité de la société française : il peut s'agir par exemple d'un jeune qui a arrêté après le bac et monté sa start-up ou d'un jeune qui a roulé un peu sa bosse à l'étranger et souhaite reprendre des études”, détaille Mireille Lefébure. Ceux qui ne seraient pas titulaires d'un bac+2 pourront tout de même participer à la sélection via la validation des acquis professionnels et personnels (VAPP).

FBS

 
Une procédure "ludique"

 
Les candidats sélectionnés intègreront au choix l'un des cinq campus en septembre 2013 ou en janvier 2014. Imaginée par FBS en partenariat avec le cabinet de conseil en ressources humaines, Cubiks, la procédure s'inspire directement des méthodes de recrutement des jeunes diplômés en vigueur dans certaines grandes entreprises “innovantes”(Vinci Construction France). Objectif selon la plaquette de présentation du programme grande école : “Détecter, attirer, recruter des talents plutôt qu'uniquement sélectionner les têtes bien pleines, telle est notre philosophie.”  “Le caractère ludique de la procédure correspond aux attentes de la génération actuelle qui doit gérer des flots continus d'informations”, note Sylvie Stephan, professeur en RH (ressources humaines) et membre de l'équipe d'évaluation.

 
Une inscription en ligne

 

Mireille Lefébure a dévoilé les détails de cette sélection en deux étapes. Dans un premier temps, une inscription en ligne (ouverte depuis le 18 janvier). Les candidats doivent produire une série de documents attestant de leur niveau académique (copie du bac, relevés de notes des deux premières années de formation postbac, courrier de recommandation d'un enseignant, et pour les étudiants de CPGE, une copie corrigée).

Ils devront également constituer un dossier personnelcomprenant des questions sur “leur engagement” (associatif, culturel, humain), leur éventuelle prise de responsabilité dans des jobs d'été ou des stages, leur approche de l'international (séjours, ouverture culturelle, intérêt pour le sujet, etc.) et la dimension “remarquable” ou non de leur parcours scolaire. “Nous cherchons de cette manière à sélectionner les meilleurs élèves, mais pas seulement. Nous demandons aussi aux candidats s'ils ont eu des accidents de parcours et s'ils ont su rebondir”, commente Mireille Lefébure, qui défend une “inscription impliquante dès le début”.

 
Des mises en situation

 

Une fois vérifié par l'école que leurs dossiers sont complets, les candidats seront en mesure de s'inscrire à l'un des "Talent Days" organisés à travers la France. Au programme de la journée de sélection :
- un test de raisonnement en ligne d'une heure ;
- un oral d'anglais sous forme de débat avec un autre étudiant, qui peut porter sur un sujet d'actualité, une thématique de fond, ou un support media spécifique ;
- deux mises en situation par groupes de six de 45 minutes chacune, permettant pour l'une d'évaluer la créativité du candidat et l'autre ses qualités entrepreneuriales. Exemple de situation proposée : “Une anomalie survient sur votre dernier produit, quelles actions allez-vous mettre en place pour les réguler ?” illustre Ludovic Herbil, collaborateur chez Cubiks. Au fil de la session des événements extérieurs (publication d'une étude sur la dangerosité des tablettes,  rendez-vous avec le directeur commercial, etc.) viennent faire évoluer la situation.

Dans la salle, un enseignant de l'école et un DRH (directeur des ressources humaines) en exercice, formés à “la méthode d'observation” évaluent les réflexes, les décisions prises par les candidats sur la base de “dix compétences clés”.Des compétences que l'école préfère garder secrètes pour éviter de “biaiser le comportement des candidats”. À l'issue de la session, le candidat remplit un questionnaire d'auto-évaluation qui l'aidera à confronter son avis à celui des évaluateurs.

 
Choix du campus : “premier arrivé, premier servi”

 

La journée se clôture en effet par un entretien individuel de 45 minutes permettant de faire le bilan des résultats enregistrés par le candidat aux différentes épreuves et d'évoquer son dossier personnel.

À l'issue de la journée, chaque étudiant se voit attribuer une note globale. Un jury d'admission présidé par un enseignant-chercheur décidera sur cette base de l'admettre ou non à l'école. Les candidats seront fixés dans les quatre semaines qui suivent le “Talent Day”. Les admis pourront alors choisir leur campus selon le principe “du premier arrivé, premier servi (la date de confirmation d'inscription au campus faisant foi)”.

Selon leur profil (bac+2,3 ou 4) et leur formation antérieure, les étudiants intégreront des programmes différents (FBS Global, FBS Intensive, FBS Advanced, etc.), qu'ils pourront ensuite “costumiser” en fonction de leurs attentes. Notez que l'école proposera 700 places d'apprentissage.Au cours de sa scolarité, fondée sur les valeurs du “Compagnonnage”, chaque étudiant aura l'obligation de passer par deux campus au moins.

 
Les concours Bachelors restent identiques

 

Pour l'instant, pas de changement pour les concours Bachelor, qui resteront identiques cette année. Un groupe de travail est en train de travailler sur des épreuves communes pour septembre 2014.

Sommaire du dossier
Retour au dossier France Business School lance ses journées de sélection Intégrer une ESC après prépa : la sélectivité à la loupe France Business School : cinq écoles en une à la rentrée 2012 Ecoles et universités : les cartes interactives des fusions d’établissements Un site pour préparer en ligne les admissions parallèles en écoles de commerce Les écoles de commerce BEM et Euromed vont fusionner Fusion de plusieurs écoles de commerce en vue Prépas HEC : Skema organise des stages d’été aux États-Unis À Montpellier, une grande école de commerce ouverte aux bacheliers pros A l’EEMI (école de l’internet), scolarité gratuite pour 15 étudiants Jacques-Antoine Granjon, Vente privée : « L’EEMI ressemblera à une école de commerce, mais focalisée sur les métiers de l’Internet. » Bizutage : les prochains week-end d’intégration sous surveillance Bizutage, ça dégénère : 2 enquêtes sur des soupçons de viols lors des WEI de l’ESC Grenoble et de l’ICN Nancy Ecoles de commerce : où ont été admis les étudiants de prépas en 2010 ? Les écoles de commerce françaises au top dans le classement du Financial Times Les étudiants d’HEC privés de soirées A quoi ressemblera votre école dans 10 ans ? Inseec Alpes-Savoie mode d’emploi Écoles de commerce : les concours Ecricome et BCE boostés par les prépas littéraires et technologiques Fusion des ESC de Reims et de Rouen : découvrez la nouvelle école