1. Écoles de commerce : pourquoi faire un "double diplôme" ?
Décryptage

Écoles de commerce : pourquoi faire un "double diplôme" ?

Envoyer cet article à un ami
Le double diplôme, une formule de plus en plus appréciée par les recruteurs à l'affût de profils transversaux. // © Suad Kamardeen/Unsplash
Le double diplôme, une formule de plus en plus appréciée par les recruteurs à l'affût de profils transversaux. // © Suad Kamardeen/Unsplash

Management-ingénierie, management-droit, management-architecture... Les doubles diplômes nationaux sont en vogue dans les écoles de commerce. Quels types de combinaisons pouvez-vous réaliser ? L'Etudiant fait le point.

Manager-ingénieur, manager-architecte, manager-designer… Aujourd’hui, en sortant d’une école de commerce, vous n’aurez peut-être pas seulement un diplôme de management en poche. À la demande des employeurs en quête d’individus polyvalents, les business schools ont choisi de multiplier les accords de doubles diplômes pour permettre à leurs étudiants de développer une autre compétence.

Même si leur nombre est en augmentation, les élèves optant pour un tel parcours restent minoritaires : le double diplôme est sélectif, exigeant et demande davantage d’investissement.

Petit tour d’horizon des différentes catégories de doubles diplômes que vous pouvez viser en entrant en école de commerce.

Lire aussi : Le palmarès 2019 des grandes écoles de commerce

Management-ingénierie

Si, jusqu’à présent, les accords conclus entre les écoles de management et les écoles d’ingénieurs concernaient surtout les élèves de ces dernières, la tendance est en train de changer. Les étudiants des business schools ont aujourd’hui de plus en plus la possibilité d’obtenir un diplôme en ingénierie.

Axel, 27 ans, est sorti d’Audencia en 2017, après avoir été triple diplômé manager, ingénieur et actuaire. En entrant dans la business school, il avait opté pour le parcours mis en place avec l’École centrale de Nantes. "J’envisageais de travailler dans un grand groupe industriel. Obtenir ce double diplôme me permettait d’avoir les compétences nécessaires pour réagir en tant que manager à un problème technique", explique-t-il.

La première année, en plus de ses cours de management, il suit des enseignements scientifiques un jour par semaine pour se remettre à niveau. Puis, il passe deux années, dont une de spécialisation en mathématiques appliquées, à Centrale. S’il a changé par la suite de projet professionnel, les cours suivis lui ont été bien utiles au moment de rejoindre la formation en actuariat de l’Institut de science financière et d’assurances.

Management-droit

Les doubles diplômes en droit ont la cote auprès des élèves de management. Et ce n’est pas nouveau ! "Nous avions remarqué que plusieurs de nos élèves suivaient des cours de droit en parallèle de leur parcours. Nous avons alors mis en place un double diplôme International Business & Law postbac en cinq ans", explique Pascal Bied, responsable des programme Bachelors à l’IESEG.

Les étudiants de ce type de parcours ne manquent pas de débouchés : directeur des ressources humaines, fiscalistes, directeur juridique… "Ce double diplôme ouvre de nombreuses portes. Les élèves peuvent aussi choisir des emplois spécialisés dans l'une des deux filières", complète Pascal Bied.

Lire aussi : Licence de droit, IEP ou école de commerce : le match

C’est notamment le cas de Mathieu, étudiant à l’EDHEC, inscrit dans le double diplôme Business Law & Management. Si ses camarades de promotion devraient plutôt s’orienter vers des carrières de managers, il s’intéresse, lui, au droit pénal des affaires. "J’ai passé le barreau. Si le parcours ne le prépare pas spécifiquement, nous sommes formés aux fondamentaux du droit et aux instruments juridiques élémentaires", explique-t-il.

Management-design

La double compétence en design et management permet d’accéder à des métiers à la mode tels que design thinker, marketing manager ou encore chef de projet innovant… Voire même directeur artistique, un poste qui nécessite de savoir dialoguer avec les clients et manager des équipes.

À partir de septembre 2019, Y Schools mettra en place un double diplôme avec la business school SCBS et l’École supérieure de design de Troyes. Ce parcours n’est pas uniquement dédié aux "artistes" : aucune compétence technique n’est requise à l’entrée. "Bien sûr, nous allons chercher des étudiants intéressés par la culture, l’art et le design, mais les compétences techniques doivent être enseignées. Un semestre sera dédié à l’acquisition des outils nécessaires pour suivre des cours de design", explique Séverine Nomdedeu, directrice de l’École supérieure de design.

Management-architecture

Double diplôme tout récent, le parcours management-architecture reste une denrée rare. L’ESSEC en a lancé un à la rentrée 2018 en partenariat avec l’Ensa de Versailles. Si vous optez pour une telle formation, vous pourrez travailler dans des agences d’architecture ou d’urbanisme, dans les directions immobilières des grands groupes internationaux ou dans les sociétés publiques locales d’aménagement et de développement.

Lire aussi : IAE vs écoles de commerce : le match

Mathilde, en dernière année du double diplôme manager-architecte à Audencia revient tout juste de mission en Éthiopie où elle est partie travailler avec un collectif d’architectes. Elle et une petite dizaine d’étudiants ont partagé leur cursus entre l’École nationale d’architecture de Nantes et Audencia. Mathilde prévoit de faire son stage de fin d’études dans une agence d’architecture et de s’occuper du développement commercial et de la communication des projets.

Management-sciences politiques et géopolitique

Les partenariats entre écoles de commerce et instituts de sciences politiques sont aujourd’hui relativement communs : TBS et l'IEP de Toulouse, Skema et l'IEP d'Aix, HEC et Sciences po Paris… De quoi préparer entre autres les concours de la fonction publique où les connaissances en management sont souvent valorisées et recherchées.

Grenoble École de Management propose quant à elle des doubles diplômes de géopolitique avec l’Institut de relations internationales et stratégiques. "Les étudiants intéressés par le double diplôme "Défense, sécurité et gestion de crise" peuvent imaginer travailler dans le domaine de l’exportation pour des entreprises de défense telles que Thalès, dans celui de la négociation commerciale ou encore au sein de cabinets de conseil intervenant sur les questions de sécurité", détaille Aurélie Bouyer, responsable des partenariats à GEM.

Bien d'autres doubles diplômes

Intéressés par l’économie du sport ? L’EM Strasbourg offre la possibilité d’obtenir un master 2 marketing et gestion du sport tandis que Neoma propose un master management du sport. À l’EDC, vous pourrez être diplômé d’un master 2 commerce des vins et spiritueux de l’IAE de Bordeaux.

Alexandre, entré à Grenoble École de Management en septembre 2016, suit un parcours double diplômant video game-management en partenariat avec l’Institut de l’Internet et du Multimédia (IIM- Léonard de Vinci). "J’avais toujours voulu travailler dans le domaine du e-sport ou dans la production de jeux vidéo, raconte-t-il. Aujourd’hui, je suis en stage et chargé de production dans une entreprise faisant de la publicité dans le domaine du e-sport. Je l’accompagne dans son plan de communication", relate l'étudiant de 22 ans. Les pistes sont nombreuses…

Les doubles diplômes ont la cote

Les business schools ne sont pas les seuls établissements à proposer des doubles diplômes. Écoles d’ingénieurs, IEP, universités… Une grande majorité cherche à conclure des accords avec des partenaires pour proposer à leurs étudiants des parcours pluridisciplinaires. Un exemple récent : en mars 2019, l’école de journalisme du CFJ et Sciences po Lyon viennent d’annoncer la création d’un double diplôme journalisme data et enquête.