1. Écoles de commerce reconnues par l’État : des avantages matériels
Bancs d’essai

Écoles de commerce reconnues par l’État : des avantages matériels

Envoyer cet article à un ami

La reconnaissance par l’État ne constitue plus la référence suprême. Il n’empêche : elle permet aux étudiants d’accéder aux bourses sur critères sociaux. Nous avons comparé les écoles de commerce reconnues par l'Etat sur trois critères principaux : le niveau académique, l'insertion professionnelle et l'international.

Même si les candidats lui préfèrent aujourd’hui le visa, plus difficile à obtenir, la reconnaissance de l’État procure plusieurs avantages aux étudiants, à commencer par la possibilité de bénéficier de bourses sur critères sociaux, voire de payer moins cher la scolarité grâce aux subventions du ministère de l’Éducation nationale, que l’école est autorisée à recevoir. Un véritable atout dans l’offre très coûteuse des formations au commerce.

Accordée, comme le visa, par le ministère de l’Éducation nationale, la reconnaissance de l’État est cependant plus accessible. Elle est conditionnée à un contrôle du fonctionnement de l’établissement, de ses formations et de son personnel d’encadrement et enseignant. Contrairement au visa, dont l’attribution est conditionnée à un cahier des charges détaillé et pour une durée de six ans renouvelable, la reconnaissance de l’État est acquise de manière définitive par l’établissement. Lequel risque de ne pas toujours maintenir le même niveau de qualité… Certains établissements bénéficient en outre de la reconnaissance automatique de l’État. C’est le cas des organismes gérés par les CCI (chambres de commerce et d’industrie), comme l’EIM de Montpellier, le CERAM Bachelors ou TEMA Reims.

En cliquant sur le nom d'une école, découvrez sa fiche complète.

7 écoles de commerce reconnues au banc d'essai
Ecole Mentions (A) Profil par bac (B)
CERAM Bachelors Sophia-Antipolis TB : 1%, B : 8% S : 35%, Es : 34%, STG : 6%, L : 6%, autres : 19 % 
EICD 3A Lyon TB : 1,5%, B : 5,5%  S : 14%, ES : 63%, STG : 10 %, L : 12%, autres : 1%
EIM Montpellier TB : 1%, B : 9% S : 43 %, ES : 42%, STG : 10%, L : 4%, autres : 0% 
ESCIP Longuenesse TB : 4%, B : 6% S : 25%, ES : 49%, STG : 4%, L : 10%, autres : 12% 
ESGF Paris NC S : 50 %, ES : 35%, STG : 13%, L : 2%, autres : 0%
MIP Ecole de Management Paris NC S : 35%, ES : 50%, STG : 5%, L : 10%, autres 0%
TEMA Reims NC S : 40 %, ES : 40%, STG : 10%, L : 6%, autres : 4% 


(A) Mentions bien et très bien (déclaration des écoles)
(B) Profil des étudiants par série de bac

Et aussi : le niveau académique dans les écoles de commerce visées, les écoles de commerce certifiées, et les écoles de commerce sans affiliation officielle.

Sommaire du dossier
Ecoles de commerce reconnues : l'insertion professionnelle Ecoles de commerce reconnues : l'international Témoignage : Julien, 25 ans, en stage de fin d’études à l’EIM